TikTok – application de partage de vidéos très populaire – a annoncé son intention de créer 10 000 emplois aux États-Unis, alors que l’inquiétude augmente au sein du gouvernement fédéral et des entreprises privées quant à la possibilité que l’application chinoise puisse être utilisée pour espionner les utilisateurs américains.

FAITS ESSENTIELS


  • TikTok emploie actuellement 1 400 personnes aux États-Unis, contre 500 en janvier. Selon Axios, la société chinoise a annoncé mardi qu’elle en embaucherait 10 000 de plus au cours des trois prochaines années.
  • Selon AdWeek, TikTok (média social de vidéo au format court très populaire auprès de la génération Z) s’impose comme l’application la plus téléchargée du premier trimestre 2020.
  • Lundi, la Chambre a voté l’interdiction pour les employés fédéraux de télécharger l’application, craignant qu’elle puisse être utilisée par les fonctionnaires chinois pour espionner les législateurs américains en raison des liens historiquement étroits entre les grandes entreprises chinoises et le gouvernement.
  • Selon Business Insider, les employés de la marine, de l’armée de terre, de l’armée de l’air, des garde-côtes, du corps des Marines, de la TSA, de Wells Fargo, de la RNC et de la DNC sont déjà interdits de télécharger l’application.
    Selon un porte-parole de la société à Axios, TikTok (siège social à Pékin) va engager des employés basés en Californie, au Texas, en Floride et au Tennessee. Ils rempliront les fonctions d’ingénierie, de vente, de modération de contenu et de service à la clientèle.
  • Donald Trump a déclaré qu’il envisageait une interdiction nationale de l’application, propriété de la société chinoise ByteDance, en raison de la crainte qu’elle ne soit utilisée comme un outil d’espionnage ou de propagande pour le gouvernement chinois.
  • Selon le New York Times, TikTok a également engagé 35 lobbyistes de Washington, dont un ayant des « liens profonds » avec le président américain.
  • La société nie toute affiliation avec le gouvernement chinois : « Nous n’avons jamais fourni de données d’utilisateurs au gouvernement chinois, et nous ne le ferions pas si on nous le demandait », a déclaré un porte-parole de la société à Politico la semaine dernière.
  • Pourtant, l’Inde a interdit TikTok, qualifiant l’application et les autres applications chinoises de « menace à la souveraineté et à l’intégrité ».

NOMBRE IMPORTANT
Selon Sensor Tower, 2 milliards de téléchargements de TikTok ont été accumulés à la fin du mois d’avril.

CONTEXTE
Face à la surveillance accrue des dirigeants américains, l’application chinoise a annoncé qu’elle ouvrira des centres de transparence à Los Angeles et à Washington D.C. pour que les gens puissent suivre la modération des contenus en cours. En raison de l’énorme audience de l’application auprès des adolescents, la protection des utilisateurs mineurs a suscité beaucoup d’inquiétudes. Cela a incité la société à publier son premier rapport de transparence début juillet. Selon Axios, 24,8 % des plus de 49 millions de vidéos retirées entre juillet et décembre de l’année dernière ont violé leur politique de sécurité des mineurs.

<< Article traduit de Forbes US – Auteur (e) : Alexandra Sternlicht >>

<<< A lire également :  Ce Qui Se Cache Derrière L’application TikTok ?  >>>