Sans le covid-19, la bande-annonce du film Spider-Man : No Way Home serait sortie un mois après le lancement de Venom : Let There Be Carnage, dont la sortie en salle était censée donner le coup d’envoi de la saison post-estivale des blockbusters. À part Fast and Furious 9 et Black Widow, la plupart des sorties de l’été étaient des films d’horreur sans intérêt (Conjuring : Sous l’emprise du Diable), des films commerciaux (Jungle Cruise) ou des films passés inaperçus (Snake Eyes). Le second acte de la lente reprise de l’industrie cinématographique doit reprendre après l’été.

 

La sortie de Venom : Let There Be Carnage a été repoussée au 20 octobre, Hôtel Transylvanie 4 a été vendu à Amazon et l’on ignore si Sony maintiendra la date de sortie prévue pour la suite tant attendue des aventures de Spider-Man (pour l’instant, le 15 décembre). La bande-annonce de ce troisième volet porte essentiellement sur le cliffhanger présent à la fin de Spider-Man : Far From Home, lorsque Mysterio (Jake Gyllenhaal) accuse Peter Parker (Tom Holland) de son propre meurtre et révèle au monde entier que le jeune homme est en réalité Spider-Man. À en juger par le fait que le jeune homme n’est pas en prison, il semble que l’idée de « Peter Parker m’a tué » est moins problématique que celle de « Peter Parker est Spider-Man ».

Cela est logique si l’on considère que, d’une part, Quentin Beck possédait probablement une trace écrite de son plan maléfique, et que, d’autre part, le fait d’avoir aidé à sauver le monde de Thanos a permis de laisser à Spider-Man (et donc Peter Parker) le bénéfice du doute. Néanmoins, une sortie publique est un réel problème pour les amis (Zendaya) et la famille (Marisa Tomei) de Peter Parker, mais peut-être qu’un sort jeté par le Docteur Strange (Benedict Cumberbatch, jamais aussi amusant que lorsqu’il est agacé par ses collègues superhéros du MCU) arrangera les choses. Spoilers : le sort tourne mal et le multivers s’effondre, ce qui annonce le grand retour de personnages établis des précédentes franchises de Spider-Man.

Cette bande-annonce de Spider-Man : Far From Home semble donc indiquer l’existence d’un multivers dans le présent. Le teaser a le mérite de se concentrer sur Peter Parker et ses problèmes dans le multivers. Par ailleurs, l’on remarque plusieurs allusions au fait que Peter Parker et Spider-Man deviennent deux entités distinctes.

En outre, le sort demandé par Peter Parker à Docteur Strange pour que tout le monde oublie qu’il est Spider-Man permet de se rapprocher de la narration des comics Spider-Man : Un jour de plus et Spider-Man : Un jour nouveau, sans pour autant entrer dans les éléments les plus controversés de cet arc. Quoi qu’il en soit, en supposant que le film sorte comme prévu le 15 décembre, il est presque certain que Spider-Man : No Way Home de Jon Watts sera LE film hollywoodien le plus rentable de l’année. Il sera autant attendu par les fans du superhéros que par les fans de Marvel, avec (espérons-le) une diminution des cas de covid-19 et un assouplissement des restrictions sanitaires.

Néanmoins, en fonction de l’évolution de la situation, ce troisième volet des aventures de Peter Parker pourrait être, non pas la finale triomphante du second acte de la reprise du cinéma, mais simplement la finale retardée du premier acte. Le film sera soit une victoire de fin d’année, soit une lueur d’espoir pour 2022. Pour l’heure, Spider-Man : No Way Home sortira exclusivement en salle le 15 décembre. Espérons qu’il n’y aura pas de nouveau report.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Scott Mendelson

<<< À lire également : Marion Cotillard se confie sur son rôle dans “Annette” >>>