Snap Map est une nouvelle application lancée par Snapchat qui permet de géolocaliser ses contacts. Une fonctionnalité conçue grâce à la technologie développée par Zenly, une start-up française. Derrière Snap Map se cachait donc le rachat de Zen.ly, d’un montant compris entre 250 et 350 millions de dollars, selon le site américain spécialisé dans l’innovation et les start-up TechCrunch. Ce qui en fait une des plus grosses acquisitions du désormais géant Snapchat. Les deux entreprises devraient garder leur indépendance de mouvement.

Mercredi 21 juin, lancement de Snap Map par Snapchat, une application qui permet de rencontrer « in real life » ses amis, plutôt que de se scruter par smartphones interposés. Ce que Snapchat n’avait pas dit, mais qui a été révélé depuis, c’est que cette application est construite sur la technologie de Zen.ly, une jeune pousse française qui permet de géolocaliser ses contacts en temps réel. Quelques heures après le lancement de Snap Map, l’entreprise américaine annonçait donc le rachat de Zen.ly. Rachat estimé entre 250 et 350 millions de dollars, selon le site spécialisé TechCrunch. Le contrat aurait été conclu fin mai, toujours selon TechCrunch, qui affirme que Zen.ly continuera à se gérer indépendamment de Snapchat, « comme Instagram poursuit sa route indépendamment de Facebook ».

Un essai transformé

À l’origine de Zen.ly, il y a Alexis Bonillo et Antoine Martin. Surtout, il y a Alert.us, une application de géolocalisation à destination des parents stressés pour les aider à traquer leur progéniture. Oublié le flicage, en 2015 Alert.us devient Zen.ly conçu sur le même principe de géolocalisation, mais avec pour objectif de connecter les utilisateurs, leur permettre de se retrouver. Dès le pivot, succès immédiat auprès des adolescents (1 million de téléchargement en mai 2016, et 4 millions aujourd’hui), et des investisseurs. En mai 2016, la jeune entreprise lève 10 millions d’euros auprès de Xavier Niel et ID Invest, puis un second tour de table en septembre de la même année se chiffre à 22,5 millions, en dollars cette fois, auprès de Benchmark et Jerry Murdoch (Insight Ventures).

Particularité de la technologie Zen.ly : elle ne décharge pas la batterie du mobile, grâce à un algorithme développé en interne. Une prouesse quand on sait que Google peine à réaliser cette même technologie. Après avoir accédé à la fonctionnalité Snap Map sur Snapchat, l’utilisateur peut décider s’il partage sa géolocalisation ou non. Géolocalisation devenue obligatoire sur Snapchat en mai dernier, comme pour préparer les utilisateurs à l’arrivée de Snap Map. Avec cette fonctionnalité il est possible de voir des événements partagés à proximité. Et bientôt, probablement, des publicités pourront être localement ciblées pour proposer en direct les restaurants, les boutiques, les coiffeurs… à proximité. Un potentiel qui pourrait permettre à l’action Snap de remonter. Entrée en bourse en mars dernier, l’entreprise avait vu son action bondir pour passer de 17 à 25 dollars. Snap Inc. était ainsi valorisée à 33 milliards de dollars, malgré un modèle économique douteux sur la plan de la viabilité. Des doutes qui lui sont revenus comme un boomerang : mi-mai, l’action Snap était retombée à 17 dollars, sa valorisation initiale.