C’est un réel plaisir que mon livre “Innover ou disparaître ; le Lab pour remettre l’innovation au coeur de l’entreprise”* ou mes chroniques suscitent des interactions voire mieux provoquent des rencontres #IRL. Ainsi dernièrement Jean-Louis Compeau, créateur et responsable du SEBLab ; le Lab Corporate du Groupe SEB m’a contacté via LinkedIn à la suite de la publication de ma chronique “Et si vous mettiez en place un lab dans votre entreprise ?” pour me présenter son Lab (n’hésitez pas à faire de même !).

Des six familles de Labs observées et les finalités guidant leur mise en place : une finalité de prospective, d’agilité ou d’incubation, d’innovation ouverte, de facilitation, d’acculturation et de communication ou de ”faire” (maker) décrites dans cette chronique, Jean-Louis positionne le SEBLab plutôt dans la finalité d’agilité (ils travaillent beaucoup pour améliorer les capacités d’innovation des équipes internes au delà des processus établis) ainsi que dans la finalité de facilitation, qui est assez complémentaire.


Un lab à finalité de facilitation a pour mission d’animer (voire de réanimer) la culture innovation dans l’entreprise. Il lui est ainsi parfois confié la mission d’organiser la démarche d’innovation participative via des challenges ou des trophées de l’innovation interne pour à la fois recueillir des idées et valoriser les collaborateurs et leurs initiatives.

Ce type d’organisation est pertinente pour impulser une démarche d’innovation globale, disposer d’une vision transversale de l’innovation dans l’entreprise ; chaque métier et filiale étant maîtres des projets innovants relevant de son périmètre de responsabilité.

Le Lab à finalité de facilitation est aussi souvent un centre d’expertise de l’innovation au service des métiers. Son accompagnement prend la forme d’un soutien méthodologique, parfois financier voire en ressources humaines lorsque les métiers ne disposent pas de moyens spécifiques pour engager l’innovation.

Pour le SEBLab il s’agit de faciliter l’innovation multi-métiers en les aidant à faire émerger de nouveaux concepts et en accélérant leurs projets.

Jean-Louis, peux-tu te présenter ?

Ingénieur de formation, j’ai toujours travaillé dans l’innovation, d’abord en B to B puis en B to C, et ce depuis plus de 20 ans. Ce qui m’anime c’est de mettre la technologie au service de l’utilisateur, notamment dans le grand public. J’ai eu l’occasion de piloter plusieurs Services Recherche dans des univers différents chez SEB, et ce qui m’a frappé ce sont les difficultés à communiquer et collaborer entre les métiers impliqués dans l’innovation. Nous avons les meilleurs collaborateurs dans chacun des métiers, mais le résultat global peut être sensiblement amélioré.

Qu’est-ce que le SEBLab ?

Le SEBLab est un accélérateur d’innovation composé d’un lieu dédié, d’une équipe facilitatrice et d’outils d’accompagnement, il permet une collaboration multi-métiers favorable à l’émergence de concepts innovants par la matérialisation rapide des idées. C’est un Lab de facilitation au sens large : les lieux, l’équipe et les processus sont faits pour aider les équipes innovation du Groupe SEB à s’aligner et accélérer leurs projets.

Deux points sont clés :

  • Tout d’abord la collaboration multi-métiers : nous n’organisons pas de session si le besoin n’est pas exprimé par au moins 2 métiers. La coopération est primordiale, le plus tôt possible dans le projet.

  • Ensuite le recours rapide à la matérialisation qui permet : une convergence efficace des différents points de vue de l’équipe sur ce qu’est le concept, un effet de team building vertueux pour la suite du projet ainsi qu’un moyen simple de communiquer autour du projet par la suite. C’est pour cette raison que le SEBLab a depuis le début été construit autour d’un Fablab.

Il est situé sur le Campus SEB à Ecully, centre mondial de l’innovation pour le Groupe SEB. Et la façon de l’implanter a été judicieusement choisie : sur le Campus pour bénéficier de la proximité des équipes, mais dissocié des autres bâtiments pour bien marquer la différence de culture par rapport aux structures classiques. 

Comment cela fonctionne ?

Nous animons 5 processus, tous avec des objectifs complémentaires.

  • Le Sprint est le processus initial du SEBLab, il a été créé de manière empirique en interrogeant les équipes, mais ressemble beaucoup à un cycle de Design Thinking concentré sur 3,5 jours. L’équipe entre dans la session avec une problématique (produit ou service) et en ressort avec 3 ou 4 concepts candidats, sous forme principalement de démonstrateurs. Il est constitué de 5 étapes dont 4 se déroulent en présentiel au SEBLab. L’équipe est formée d’une douzaine de personnes, y compris les porteurs du projet.

  • Le Scrum (libre interprétation de la méthode agile !) est un processus destiné à faciliter la prise de risque sur des projets rupturistes en minimisant les coûts humains appliqués : l’équipe est de 3 à 4 personnes qui se réunissent 1h par semaine au SEBLab ; ils viennent pour prendre des décisions et pas pour assumer une charge de travail. L’essentiel des tâches routinières, y compris le prototypage est assuré par l’équipe SEBLab.

  • Le Challenge All Innovators : c’est une démarche d’innovation participative ; chaque année tous les salariés sont appelés à faire des propositions de produits ou services qui pourraient être commercialisés par le Groupe SEB. Un processus de sélection par étapes permet de retenir 5 porteurs qui ont l’opportunité via un crédit d’heures de venir concrétiser leur idée au SEBLab. Ils présentent ensuite leur projet devant un Jury Innovation qui décide de leur poursuite ou non dans le portefeuille innovation du Groupe.

  • Les lundis du Lab : ouverture hebdomadaire du SEBLab entre 12h et 14h pour initier les collaborateurs du Campus aux outils principaux des Fablabs (imprimante 3D, découpe laser, Arduino…).

  • Les Conférences du Lab : tous les trimestres nous invitons un conférencier de haut niveau pour parler de sujets en rapport avec l’innovation, mais avec un angle « Lab ».

A quoi sert-il ? Quelle est sa raison d’être ?

Le dispositif sert à dynamiser l’innovation du Groupe SEB de manière globale, en encourageant la collaboration et l’agilité.

En partant d’un focus sur l’innovation Produit et Services du Groupe, nous étendons notre action vers tous les collaborateurs pour les aider à assimiler la culture de l’innovation et la créativité, ce qui leur permet d’être aussi plus performants dans leurs missions propres.

Le SEBLab est aussi une plateforme d’expérimentation pour d’autres façons de travailler : en plus de nouvelles méthodologies, nous proposons régulièrement d’autres façons de collaborer pour les équipes.

Quelles sont les 1ères réalisations ? Les 1ers succès observés ?

Le SEBLab est parti de rien il y a 5 ans sous forme d’une démarche expérimentale bottom-up. Nous avons maintenant plusieurs processus à proposer aux collaborateurs du Groupe, tous orientés vers plus d’innovation. Dès le départ nous avons créé nos propres KPIs, de manière à justifier l’intérêt de notre existence auprès de la Direction Générale. Le premier grand succès a donc été d’obtenir en 2016 la validation de l’équipe ainsi qu’un lieu dédié sur le Campus SEB.

L’efficacité du dispositif a été très vite prouvée par un taux de transformation (rapport entre le nombre de concepts réellement exploités au nombre de sessions effectuées) proche de 1 dans le cadre du processus Sprint.

Un succès que l’on peut qualifier de « collatéral » a été le fait que de nombreux départements, y compris dans les RH, nous ont demandé d’appliquer nos processus dans des démarches de team building. Ce qui montre bien la force de nos processus dans ce domaine.

Quel est le business model ?

Il n’y a pas de refacturation directe de nos prestations. Nous fonctionnons avec notre propre budget, ce qui nous permet de ne pas entrer dans des négociations économiques dans les phases de construction des sessions.

Construit sur un mode lean par nécessité au départ, le SEBLab a conservé par la suite cette philosophie qui nous convient à tous points de vue.

Quelles sont les fiertés ? Des difficultés ou questionnements ?

Au SEBLab nous sommes très fiers de ne travailler que sur des processus que nous avons-nous même inventés et d’en proposer régulièrement de nouveaux. Les sujets qui nous questionnent actuellement sont le déploiement à l’international et surtout l’extension de nos actions plus en aval pour se rapprocher du consommateur, et pourquoi pas le transfert de nos méthodologies à d’autres domaines de l’entreprise que l’innovation produits : Le SEBLab pourrait être une plateforme de diffusion de l’agilité dans l’entreprise.

En une phrase ?

Nous sommes tous des Makers ! Il faut « faire », rapidement et ensemble.

 

*publié en mai 2017 aux Editions Dunod