Nicolas Ghesquière, directeur artistique de Louis Vuitton, a qualifié Donald Trump de « plaisanterie », quelques jours à peine après la visite du président américain au nouvel atelier de maroquinerie de la société de mode au Texas.

  • Le créateur de mode française Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections pour femmes de Louis Vuitton, a publié sur Instagram une image de la couverture du tube d’Evelyn Thomas en 1984, « High Energy », avec comme légende : « Contre toute action politique. Je suis un créateur de mode refusant cette association #trumpisajoke #homophobia ».
  • Cela se passe juste après la visite jeudi par Trump du nouvel atelier de maroquinerie de la société à Johnson County, au Texas. Le site fait partie de l’engagement de LVMH de créer 1000 emplois dans la région dans le cadre de l’initiative « L’engagement de Trump envers les travailleurs américains », a rapporté Business of Fashion.


  • Louis Vuitton et sa société mère LVMH n’ont pas répondu au commentaire de Ghesquière. Le milliardaire propriétaire de LVMH, Bernard Arnault, a cessé de considérer Trump comme un ami lors de l’ouverture de l’usine, mais a reconnu qu’ils se connaissaient depuis les années 1980, a rapporté WWD.

Contexte : Jeudi dernier, Donald Trump a rejoint Bernard Arnault pour couper le ruban du nouvel atelier de maroquinerie Louis Vuitton à Alvarado, au Texas, mais vous n’auriez pas pu le savoir grâce aux comptes Instagram de Louis Vuitton ou de LVMH. Les marques semblent avoir hésité à promouvoir la visite sur leur compte Instagram, bien que LVMH ait publié une photo de Trump sur sa page Twitter. La visite de Trump a eu lieu au moment où la tempête politique autour de l’Ukraine et la procédure de destitution ont atteint un niveau assourdissant. Arnault a déclaré à propos de la présence de Trump : « Je ne suis pas ici pour juger son type de politique. Je n’ai aucun rôle politique ».

Ce qu’il faut surveiller : Si LVMH répond à Ghesquière et si les clients de la maison de luxe française partagent son point de vue sur le président. Le groupe de défense des droits GrabYourWallet, qui milite pour le boycott des consommateurs des sociétés liées à Trump, a appelé les clients à boycotter les marques de LVMH. D’autres marques de sport comme Equinox et SoulCycle ont déjà subi des réactions violentes à propos des liens de leurs propriétaires avec Trump.