Jeff Weiner, PDG de LinkedIn, a annoncé sa démission. Son poste devant être occupé par Ryan Roslansky, vice-président senior des produits de la société détenue par Microsoft. 

Jeff Weiner, qui figurait sur la liste Forbes des PDG les plus influents au monde en 2018, deviendra le président exécutif de LinkedIn. La transition aura lieu le 1er juin. Il a déclaré à Wired : « C’était le bon moment. Je m’étais toujours dit que j’occuperais ce rôle aussi longtemps qu’il me rendrait heureux, puis j’ai réalisé que j’aimais énormément cet endroit, et que notre objectif, notre vision, était devenu inextricablement lié à ma propre identité ».


Bien que Microsoft ne révèle pas grand-chose sur le bilan financier de LinkedIn, Wired affirme que le chiffre d’affaires du réseau social professionnel a augmenté de 24 % en 2019, passant de 1,7 milliard de dollars à 2,1 milliards de dollars.

Ryan Roslansky a déclaré à Wired qu’il n’avait pas accepté le poste de PDG pour « changer l’entreprise », mais parce qu’il ne pouvait pas « croire plus » en LinkedIn. Lorsqu’il sera président exécutif, Jeff Weiner prévoit de se concentrer sur l’algorithme biaisé du réseau social, puisque les utilisateurs (qu’il estime à 675 millions) embauchent et interagissent avec d’autres utilisateurs ayant des antécédents et des formations similaires.

 

 

Dans une publication LinkedIn postée mercredi, Jeff Weiner déclare : « L’occasion qui m’est donnée de continuer à travailler avec [Satya Nadella, PDG de Microsoft] et l’équipe de Microsoft pour aider des milliards de personnes à accéder à des opportunités économiques ajoute une dimension extrêmement intéressante à mon futur rôle ».

Mais comment le réseau social fonctionnera-t-il sous la direction de Ryan Roslansky ? Selon Wired toujours, c’est lui qui est à l’origine de la décision d’interdire les publicités politiques sur la plateforme. Par ailleurs, dans le cadre des efforts de l’entreprise pour lutter contre les préjugés, des ingénieurs sont tenus de vérifier comment les changements algorithmiques pourraient profiter (ou nuire) à différents utilisateurs.

Après être devenu PDG de LinkedIn en 2009, Jeff Weiner avait supervisé une période de croissance et de transformation chez LinkedIn. L’entreprise est entrée en bourse en 2011, avec une valorisation à 4 milliards de dollars. Elle a aussi acquis la plateforme d’apprentissage en ligne Lynda pour 1,5 milliard de dollars en 2015, avant d’être rachetée par Microsoft l’année suivante, dans le cadre d’une transaction de 27 milliards de dollars.

 

<<< À lire également : Linkedin : Communiquez Comme Sur Instagram et Facebook >>>