Le milliardaire Elon Musk a annoncé ce samedi que Tesla pourrait quitter la Californie et déplacer ses activités dans un autre État américain. La raison ? Le comté d’Alameda lui interdit de reprendre la production de Tesla pour l’instant.

Le comté d’Alameda a pris sa décision vendredi dernier, déclarant que Tesla n’avait pas encore le « feu vert » pour reprendre son activité dans l’usine de Fremont. Elon Musk a immédiatement réagi sur Twitter, affirmant qu’il était prêt à quitter la Californie. 
Le PDG a ainsi annoncé que le constructeur déplacerait son siège et ses futures activités au Texas ou dans le Nevada, ajoutant : « Si jamais nous maintenons notre activité de production à Fremont, cela dépendra du traitement réservé à Tesla à l’avenir ».


Elon Musk a également déclaré qu’en réponse à la décision de bloquer les activités de Tesla, il comptait attaquer le comté d’Alameda en justice pour « action contraire au gouverneur, au président, à nos libertés constitutionnelles et à notre bon sens tout simplement ! »

 

Il ne s’est pas non plus gardé d’insulter personnellement la responsable de la santé en intérim du comté d’Alameda, Dr Erica Pan, la qualifiant de « non-élue » et « ignorante ». Par ailleurs, le PDG de Tesla a encouragé ses followers sur Twitter à faire entendre leur désaccord le plus fort possible auprès du comté.

Le milliardaire a aussi insisté sur l’importance de Tesla pour la Californie, affirmant être le plus gros fabricant de l’État, mais aussi le deuxième plus gros exportateur et le « dernier constructeur automobile ».

Depuis début 2020, les actions Tesla ont flambé de 90 %. Le 1er mai, sur Twitter toujours, Elon Musk avait déclaré qu’il trouvait le cours des actions Tesla « trop élevé ». Le même jour, celles-ci ont ainsi chuté de 10 %, mais ont depuis regagné 16 %. Selon les estimations Forbes, le PDG de Tesla et SpaceX serait à la tête d’une fortune de 36,8 milliards de dollars.

 

Article traduit de Forbes US — Auteur : Sergei Klebnikov