Qu’est-ce qui fait le succès d’une d’entreprise ? Est-ce une compréhension parfaite du marché ? L’innovation ? Une stratégie de croissance visionnaire ? Une organisation orientée “client first” ? Une excellence opérationnelle procurant agilité et performance ? Une stratégie qui permet la transformation numérique, à la fois d’un point de vue technique et d’un point de vue culturel ?

Mais il y a bien une chose parmi celles ci qui réussit : l’innovation. Les entreprises qui réussissent sont des entreprises innovantes, ce qui leur permet de se maintenir toujours au premier plan et d’être toujours à la limite de quelque chose de plus grand. Si vous comparez les listes du Fortune 500 en 1955 et 2017, vous constaterez que seules 60 entreprises apparaissent dans les deux. C’est une statistique qui souligne l’importance de l’innovation.

Dans cette chronique les réflexions se concentrent sur l’innovation du point de vue du leadership. Comment les hauts dirigeants peuvent-ils garantir une innovation allant au-delà de la génération de quelques nouvelles idées et comment en faire un principe directeur stratégique qui touche tous les secteurs de l’entreprise ? 

 

Voici cinq façons de le faire.

Adoptez une approche multifacette de l’innovation

Nous pensons souvent que l’innovation est une chose qui se produit lors de séances de brainstorming sur de nouveaux produits irrésistibles, où quelqu’un développe ensuite des campagnes de marketing brillantes pour les lancer et les vendre toutes voiles dehors. Mais retirez un instant le produit de l’équation et envisagez une approche à multiples facettes de l’innovation, une approche de l’innovation à 360°, sur toutes les composantes de l’entreprise. Forbes, par exemple, suggère une approche selon les 4Ps starting with the “4 P’s: profit models, processes, products, and policies.

Diviser l’innovation suivant ces 4 facettes et les aborder sous forme de défis individuels vous permettra de progresser plus rapidement et avec plus d’agilité opérationnelle sur l’ensemble des facettes de l’innovation, y compris culturelle.

 

Donnez à vos collaborateurs les moyens de se prendre en charge et ils apporteront une valeur inédite

L’innovation en tant que valeur d’entreprise signifie créer une culture dans laquelle chaque employé a un certain niveau d’autonomie – avec des attentes, bien entendu – pour penser de manière autonome et trouver de nouveaux moyens de résoudre les problèmes. Les grands leaders prennent des décisions intelligentes, mais ils savent aussi qu’ils ne peuvent pas – et ne devraient pas – le faire tout seul. Diriger est autant une question d’écoute, de mentorat, de confiance et de responsabilisation de vos équipes que de n’importe quoi d’autre.

Faire évoluer un modèle traditionnel hiérarchique vers une culture axée sur la motivation intrinsèque peut faire peur. Daniel Pink montre cependant dans son livre “Drive: The surprising truth about what motivates us” que l’autonomie augmente l’engagement et que combiné à la maîtrise de son activité et à la compréhension du sens de ce que l’on fait, se crée un terrain favorable à l’épanouissement, à la créativité et à l’innovation.

Croyez en vos collaborateurs pour innover et pour cela créez un environnement de confiance.

 

Comprendre (et montrer) qu’échouer c’est bien

Si vous n’échouez jamais, il y a de fortes chances que vous n’innoviez pas beaucoup. L’échec est inévitable lorsque vous favorisez une culture de l’innovation, et cela fait partie du défi. Innover est une prise de risque du fait d’un certain degré d’incertitude. Pour favoriser l’innovation il faut créer un environnement de bienveillance à l’égard de la prise de risque et de l’échec, sinon la peur régnera. Et la peur est une « paralyseuse d’innovation ». Le leader doit s’atteler à lever les craintes, à les éliminer. Ainsi, bien que personne ne se propose d’échouer, comprendre que cela se produira – et que tout ira bien pour ceux qui échouent suite à une prise de risque – sera la marque d’un grand leader.

<<< A lire également : Prochaines Innovations De Rupture : La France Encore Hors Jeu >>>

 

Choisissez judicieusement votre approche des métriques d’innovation

Nous savons tous que les données sont importantes, mais peut-on mesurer quelque chose d’aussi intangible qu’une idée ? Encore plus difficile – une culture de l’idée ? Néanmoins pour crédibiliser la démarche, il faut identifier des métriques qui mesurent l’impact de l’approche sur l’innovation. Quel que soit votre secteur d’activité, vous aurez besoin de chiffres sur l’activité de vos clients en rapport avec votre produit ou service – c’est une évidence – mais regardez aussi ailleurs.

Qu’en est-il du retour d’investissement de vos partenariats stratégiques? Quelle est l’évolution du CA généré par les membres de votre Club Clients ? Pourquoi ne pas mesurer les données sur le temps que consacre réellement votre équipe à l’exploration ? Combien d’entre eux ont été formés sur ce que signifie innover ? 

Isolez ce qui peut changer le jeu pour votre organisation et construisez votre approche des métriques d’innovation à partir de là.

 

N’ayez pas peur d’agir – et rapidement

Pour véritablement créer une culture de l’innovation, vous devez être disposé à encourager l’action sur des idées novatrices, et pas seulement produire un bavardage conceptuel continu. Cela ne veut pas dire que chaque idée est excellente ou que toute nouvelle proposition de produit devrait aller directement au prototypage. Prenez le temps de rassembler des données et de prendre une décision éclairée. Mais pas trop de temps ! Soyez suffisamment agile pour faire ces choix d’une manière sûre et mesurée, et sans plus de temps d’immobilisation que nécessaire.

Ensuite c’est “Go go go …il faut être dans l’action et non pas juste dans la réflexion. Le plus grand danger est de mettre trop de temps à décider. Il faut avancer et ajuster en avançant…” dit Jean-Baptiste Rudelle, fondateur de Criteo.

 

Apprendre du passé et regarder vers l’avenir

Selon l’étude américaine sur l’innovation d’Accenture de 2015, 60% des entreprises ont admis qu’elles n’avaient pas tiré les leçons des erreurs commises dans le passé en ce qui concerne leur approche de l’innovation. C’est beaucoup ! En outre, 72% des organisations interrogées ont déclaré avoir souvent raté des occasions d’exploiter des zones ou des marchés sous-développés. Ironiquement, bon nombre des mêmes entreprises ont indiqué qu’elles étaient très confiantes en leur performance en matière d’innovation…

Cette divergence de perception sur ce que signifie le fait de réussir à innover au niveau des entreprises est la preuve que de nombreux dirigeants ne prennent pas le temps de tirer les leçons de leurs erreurs. Il est important de corriger ce qui ne fonctionne pas pour aller de l’avant. Oui il a été dit plus haut que l’échec est acceptable – et c’est le cas – mais la complaisance envers l’échec ne l’est pas.

 

L’innovation est clé pour la survie de votre entreprise dans le futur, et pour cela il vous faut instaurer une culture de l’innovation, une étape fondatrice. Une preuve ? Si votre entreprise était en feu, qu’est-ce que vous emporteriez si tout s’effondrait ? Pour ma part, je prendrais la capacité d’innover et d’inspirer l’innovation dans mon équipe – c’est le fondement de la croissance – la fabrique à différenciation – l’élément spécial.

 

Que prendriez-vous ? À quoi ressemble l’innovation dans votre organisation ? Envisagez-vous cela comme une usine à idées que vous visitez seulement à l’occasion, ou avez-vous adopté l’innovation comme un impératif stratégique?

Si vous pensez à d’autres moyens par lesquels les dirigeants peuvent créer une culture de l’innovation en complément de ceux que j’ai mentionné ci-dessus, n’hésitez pas à les proposer en commentaire.

 

Chronique librement inspirée du texte original de Shelly Kramer

https://talentculture.com/6-ways-leaders-can-build-a-culture-of-innovation/

Photo by Ian Schneider on Unsplash