Once Dating, start-up qui a lancé l’application de “slow dating” aux 10 millions d’utilisateurs, vient de faire l’acquisition de Pickable, application de rencontre en pleine croissance. Son CEO, Jean Meyer, réaffirme la volonté de Once dating de devenir un réseau majeur d’applications de rencontres. 

Entre Once et Pickable c’est du solide. Le réseau d’application spécialisé dans les rencontres “sérieuses”, Once Dating, vient d’officialiser l’acquisition de Pickable, première application de rencontres 100% anonyme pour les femmes, lancée fin 2018. “Nous avons commencé à discuter début janvier 2019 avec Pickable, explique Jean Meyer, CEO de Once Dating à Forbes France. C’est à ce moment-là que leur concept a commencé à vraiment bien percer en France. Nous leur avons fait une proposition juste après la Saint-Valentin”. On ne connaîtra pas le montant de la transaction liée à ce nouveau “match”. En amour comme en affaires : vivons heureux, vivons cachés. 

Dès son lancement en 2015, Once avait détoné dans le paysage des application de rencontre, jusque-là dominé par Tinder et ses dérivés. Once donne rendez-vous à ses utilisateurs chaque jour à 12h pour échanger avec ceux qui ont été spécialement choisi pour eux, en fonction de leur profil. A ce jour l’application compte près de 3 millions d’utilisateurs en France et 10 millions dans le monde. 

L’ambition de Once Dating est de devenir le “premier network d’applications de rencontres”, assume Jean Meyer. En plus de son application phare, la jeune pousse de 25 salariés et aux 12 millions de chiffre d’affaire en 2018 a lancé “Once Again” en mars dernier, une “app” de “slow dating” destinée aux plus de 50 ans. 

Plus d’un million d’utilisateurs en six mois

L’acquisition de Pickable s’inscrit dans cette stratégie de développement. L’application fondée par Clémentine Lalande, ancienne co-CEO de Once, avait de sérieux arguments pour séduire la jeune entreprise franco-suisse (90% de l’équipe est française, mais le siège est situé chez nos voisins helvètes). D’abord, Pickable a fait montre d’une “croissance insolente”, pour reprendre les termes du fondateur de Once. Depuis son lancement fin 2018 en France, l’application a séduit près d’1 million d’utilisateurs en moins de 6 mois. 4 millions de conversations avaient été tenues après son premier mois de lancement. Le principe de l’application est qu’une fois que les garçons se sont inscrits, ils attendent que les filles les choisissent, sans jamais voir leurs profils jusqu’au fameux “match”.

Pickable représente également un véritable atout stratégique pour Once. L’app au lapin touche plutôt la tranche des 18-25 ans alors que la moyenne d’âge des utilisateurs de celle à la grenouille gravite autour de 32 ans. “Il n’y aura pas de cannibalisation, d’autant que Pickable se positionne davantage sur du casual dating plutôt que sur des rencontres sérieuses comme Once”, analyse Jean Meyer.

Pour se faire une place de choix sur le marché du dating, Once compte faire de nouvelles acquisitions dans le futur. Jean Meyer et son équipe visent des applications mobiles indépendantes et en forte croissance ou ayant atteint un équilibre financier. L’idée est de pouvoir concurrencer Match Group, l’entité qui possède entre autres Tinder. On ne badine pas avec le marché de l’amour.