Un vent de panique souffle sur les actions Nintendo depuis quelques mois. Après avoir atteint des sommets aux alentours du mois de mars, les actions Nintendo ont rapidement chuté, et récemment le rythme s’est accéléré, alors jusqu’à 5% de perte en une seule journée. Au total, elles ont perdu 34% depuis mars.

Mais que se passe-t-il ?

Nous étions supposés assister à la renaissance de Nintendo, une période bénite, à la suite du grand succès de Pokémon GO (qui a provoqué un énorme bond dans les actions à l’été 2016), et du lancement de la Switch (qui ne perd pas en popularité depuis sa sortie). En 2017, on a vu naître deux des meilleurs jeux jamais produits par Nintendo, The Legend of Zelda : Breath of the Wild et Super Mario Odyssey… Mais il semblerait que les investisseurs ne soient pas satisfaits.

Les investisseurs n’auraient pas été impressionnés par l’intervention de Nintendo à l’E3 de Nintendo, qui a présenté Super Smash Bros. Ultimate et Let’s Go Pikachu/Eevee comme les deux grandes sorties prévues pour l’automne 2018.

Ce récent vent de panique a poussé Nintendo à se manifester et à rassurer les investisseurs, en leur disant que toute la line-up des jeux à venir en 2018 n’avait pas été annoncée, et que 20 millions de Switch devraient être vendues comme prévu pour l’exercice 2018.

Pour leur défense, les investisseurs ne sont pas toujours les acteurs les plus rationnels. Les parts de Nintendo ont grimpé en flèche avec le succès de Pokémon GO, mais Nintendo ne récolte qu’une fraction des revenus un peu, puisque la société ne représente qu’un tiers de The Pokémon Company, et que le jeu a été réalisé par Niantic. Cependant, cela n’a pas empêché les investisseurs de tripler leurs actions, dans une sorte d’enthousiasme débridé.

Ici, nous assistons à tout l’opposé. Nintendo projette toujours d’atteindre ses 20 millions de cibles – ce qui porterait la Switch à 37 millions d’exemplaires vendues en seulement deux ans. Un rythme phénoménal, même si les ventes ont quelque peu ralenti ces derniers mois.

Smash Bros. est un « grand » jeu à venir pour la Switch, qui pourrait seulement être éclipsé par une série de jeux Pokémon, mais cela ne semble pas vraiment rassurer les investisseurs. L’une des seules choses que pourrait faire Nintendo afin de rebooster ses ventes serait de lancer un nouveau Mario Kart, mais ils doivent conserver quelques grands succès pour les années à venir. Par ailleurs, il a déjà été annoncé qu’un nouveau jeu Pokémon (Gen 8) sortira sur la Switch en 2019.

Beaucoup sont devenus des sceptiques de Nintendo ces dernières années. Mais la Switch a été très peu critiquée, et plutôt bien adoptée. Les investisseurs semblent ici s’inquiéter sans véritable raison. À moins que Nintendo ne soit pas capable d’accomplir ses objectifs de vente, ce qui ne semble pas être le cas, il n’y aucune raison de s’en faire, surtout avec deux jeux de haut niveau à venir, et d’autres qui n’ont même pas encore été annoncés.

Nintendo continuera probablement à lutter contre ce genre d’inquiétudes tant que la société ne fera pas partie du trio de tête des ventes, en manquant notamment à des sorties importantes comme le lancement de Monster Hunter World et Far Cry 5 au printemps. Et pourtant, de ce côté, la situation s’améliore puisque Nintendo a récemment eu accès au jeu le plus populaire du monde et du moment, Fortnite, et nombreux sont les jours qui ont adoré y jouer sur leur Switch. Tant et si bien que cela pourrait conduire à une augmentation notable des ventes, en raison de la portabilité de cette console.

Difficile de savoir et de comprendre ce qui se passe actuellement dans la tête des investisseurs pour que les actions connaissent une telle chute, mais cela ne semble aucunement être rationnel. Nintendo a été, et continue d’être, dans une excellente position, et il est compliqué d’envisager que la tendance s’inverse dans les mois à venir, avec le succès que connaît la Switch.