MacKenzie Scott, ex-femme de Jeff Bezos, a annoncé mardi sur Twitter et sur Medium avoir fait des dons totaux de 1,67 milliard de dollars à des organisations caritatives. Elle a également déclaré qu’elle avait officiellement changé son nom en MacKenzie Scott. 

 


 

Les associations à but non lucratif auxquelles elle a fait des dons se répartissent en neuf catégories : égalité raciale, égalité LGBTQ+, égalité entre les sexes, mobilité économique, empathie et réduction des clivages, démocratie fonctionnelle, santé publique, développement mondial et réchauffement climatique. 

En mai 2019, MacKenzie Scott avait signé The Giving Pledge, une promesse de donner plus de la moitié de sa fortune de son vivant ou dans son testament. La campagne avait été lancée en 2010 par lancée par Warren Buffett et Bill Gates. La fortune de la milliardaire est estimée à 58 milliards de dollars depuis son divorce en 2019, dans le cadre duquel elle a reçu un quart de sa participation dans Amazon, qui valait alors 36 milliards de dollars. 

Parmi les neuf causes soutenues, l’égalité raciale est de loin la principale, avec 586,7 millions de dollars de dons. La mobilité économique est en deuxième place, avec 399,5 millions de dollars en dons caritatifs. Parmi les organisations à but non lucratif auxquelles elle a fait des dons, on retrouve Asian Americans Advancing Justice, Black Girls CODE, Blue Meridian Partners, Center for Policing Equity, George W. Bush Presidential Center, Howard University, Obama Foundation et United Negro College Fund. 

MacKenzie Bezos raconte : « Le Greta oto est un petit papillon aux ailes invisibles qui peut porter 40 fois son propre poids. Au cours des quatorze derniers mois, j’ai été inspirée par la capacité de certains individus à en élever d’autres : une association de femmes professionnelles qui encadrent des jeunes filles dans le cadre du même programme que celui qui a financé leurs propres études, un réseau de familles à faible revenu qui se sortent de la pauvreté en se soutenant et en se conseillant mutuellement ».

Bien qu’elle soit restée silencieuse depuis son divorce, MacKenzie a désormais donné un aperçu de son cheminement à partir de l’automne dernier dans un billet de blog Medium : « J’ai demandé à une équipe de conseillers issus d’associations à but non lucratif, et composée de représentants d’ethnies, de sexes et d’identités sexuelles historiquement marginalisés, de m’aider à trouver et à évaluer des organisations ayant un impact majeur pour différentes causes ».

Elle ajoute : « Même si ce travail doit prendre des années, je vous tiens au courant aujourd’hui parce que ma propre réflexion après les récents événements a révélé un écart de privilège que j’avais négligé : l’attention que je peux attirer sur les organisations et les dirigeants qui sont les moteurs du changement ».

Lorsque MacKenzie Scott était encore mariée à Jeff Bezos, le couple avait fait une promesse de don de 2 milliards de dollars pour deux causes : le soutien aux familles sans abri et le financement de la création d’un réseau national d’écoles maternelles inspirées de Montessori dans les communautés défavorisées. Le projet, appelé Bezos Day One Fund, avait permis au fondateur d’Amazon de donner environ 100 millions de dollars en 2018 et 2019 à des associations qui aident les familles sans abri. En février, le PDG d’Amazon a également annoncé la création du Bezos Earth Fund d’une valeur de 10 milliards de dollars, consacré à la lutte contre le réchauffement climatique, mais il n’a pas donné d’informations à ce sujet depuis. Jeff Bezos n’a par ailleurs pas encore signé The Giving Pledge. 

MacKenzie Scott a conclu sa déclaration en promettant de continuer à partager publiquement ses dons caritatifs « dans les mois et les années à venir ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Angel Au-Yeung

 

<<< À lire également : Qui Est Vraiment La Milliardaire MacKenzie Bezos ? >>>