Grandes firmes comme start-up prennent des mesures exceptionnelles face à la crise du coronavirus pour permettre aux confinés de vivre un peu mieux la quarantaine et aux personnels soignants de tenir face à l’intensité de l’épidémie. 

“Canal+ passe en clair pour tous sur toutes les box. Et pour nos abonnés, nous ouvrons l’accès à toutes nos chaînes Cinéma, Séries, Jeunesse et Documentaires. Prenez soin de vous.” En un tweet, Maxime Saada, le patron de la plus célèbre des chaines cryptées françaises offre des heures et des heures de contenus aux Français confinés chez eux depuis ce mardi 17 avril. Dans la même veine, ce sont plusieurs entreprises qui ont pris des dispositions exceptionnelles pour répondre à cette quarantaine. 


Les médias en accès libre 

Nombreux sont les médias qui ouvrent leurs banques de contenus au plus grand nombre. Le Monde et Le Figaro laissent en accès libre leurs articles dédiés au coronavirus. L’excellent pure player les Jours met également ses séries de reportage à la disposition de tout le monde pour une semaine. De nombreux médias internationaux ont également fait tomber leur paywall en ces jours de quarantaine comme le New York Times.

Outre l’information et le divertissement, de nombreux médias en tous genres ouvrent leurs contenus à des fins éducatives, alors que toutes les écoles, collèges et lycées sont fermés. Arte met gratuitement ses ressources pédagogiques à la disposition des enseignants et élèves, via sa plateforme Educ’Arte. Tous les éditeurs de manuels scolaires ont également mis en ligne leurs ouvrages gratuitement. 

De son côté, Free, de retour sur le devant de la scène des télécoms, a offert 1 Go de données à tous ses abonnées à son forfait à 2 euros, principalement des jeunes qui sont désormais sans école. La firme de Xavier Niel a aussi assuré prendre des dispositions drastiques pour continuer à assurer une continuité de son service-client et de l’intervention de ses techniciens afin d’éviter une rupture de connexion de ses clients. 

Soutenir “l’effort de guerre”

Le président Emmanuel Macron a plusieurs fois affirmé dans son allocution d’hier que “nous sommes en guerre”. Des entreprises, grandes et petites se sont donc jointes à ce que l’on peut qualifier d’effort de guerre. Les start-up Yoopies et Feed se sont mobilisées pour venir en soutien des personnels soignants comme Forbes France l’a révélé ces derniers jours. Feed, la marque qui propose des repas “complets” sous la forme de barres ou de boissons, a annoncé offrir ses produits aux personnels soignants. Yoopies, plateforme de garde d’enfants s’associe avec la Fédération de l’Hospitalisation Privée pour permettre aux travailleurs hospitaliers, sur le front de l’épidémie du coronavirus, de leur faciliter la possibilité de garder leurs enfants. 

LVMH, en pleine souffrance face à la compression du marché asiatique, a quant à elle annoncé qu’elle transformait trois de ses usines de parfum (exploitées pour Christian Dior, Givenchy et Guerlain) afin d’y fabriquer du gel hydroalcoolique. Les premiers lots seront livrés gratuitement aux hôpitaux français et européens pour contrer la pénurie.

Les start-up en tête de gondole pour promouvoir leurs produits

Télétravail, confinement… Face aux grands groupes qui apparaissent paralysées, les jeunes pousses hexagonales sont à la hauteur de leur agilité puisqu’elles sont nombreuses à offrir leurs services.

OpenClassrooms propose aux établissements de l’enseignement supérieur en France, publics ou privés, et de la formation professionnelle son catalogue de plus de 600 cours en ligne bâtis pour favoriser l’acquisition des savoirs ; des licences SPARK donnant accès à des outils de contrôle qui permettent un suivi précis et continu de l’acquisition des compétences.

Klaxoon offre son outil collaboratif pendant trois mois. Doctolib a, dès les prémices de l’épidémie, mis à disposition son service de consultation vidéo. Nos confrères de Maddyness recensent d’ailleurs nombre de jeunes pousses qui mettent leurs produits à disposition du plus grand nombre. Opportunisme promotionnel un poil cynique ou réel engagement social ? En tout cas, ces solutions devraient faciliter la quarantaine à bon nombre de personnes. 

<<< À lire également : Coronavirus Et Résilience Des Entreprises >>>