La plate-forme Litige.fr propose des services en ligne qui simplifient les démarches juridiques des particuliers dans les contentieux qui les opposent à des entreprises. 

“Quand une entreprise demande à un particulier de respecter ses obligations, elle dispose de tout un panel d’avocats et de juristes pour mettre la pression, explique Yoni Ohana. Ils n’hésitent pas à l’intimider avec toute une série de courriers. Ce qu’on voulait, c’est rééquilibrer le rapport de force entre entreprises et consommateurs, en proposant à ces derniers un arsenal juridique qui puisse les aider dans le règlement de leurs contentieux.”


De ce constat, Yoni Ohana a co-fondé en 2016 Litige.fr.  Ce site permet aux particuliers et consommateurs de régler tous les litiges de la vie quotidienne grâce à des procédures simplifiées, entièrement en ligne et à moindre coût. Consommation, e-commerce, vie professionnelle, logement, travaux, télécoms, assurance, voyage… Tout se fait en ligne, sans imprimer ni poster le moindre document, de la première relance amiable (lettre de mise en cause) à la saisine du Tribunal compétent et l’obtention d’un jugement. Si une bonne partie des services proposés sont automatisés grâce à des algorithmes, l’utilisateur peut demander les services d’huissiers ou d’experts spécialisés dans son contentieux. Litige.fr, ainsi que sa “verticale” prudhommale traite entre 250 000 et 300 000 dossiers par an. 

L’objectif de Litige.fr est de favoriser l’accès au droit pour le plus grand nombre. La simplicité d’utilisation de la plate-forme y participe. Tout comme les prix relativement modérés : la première lettre de “mise en cause” est gratuite. Il faut ensuite compter une cinquantaine d’euros pour une mise en demeure, et une centaine pour une lettre d’huissier. “Pour beaucoup de gens, demander l’aide d’un avocat ou d’un juriste, est synonyme de grands frais. Du coup, ils n’agissent pas et cela renforce l’impunité des grands groupes ou petites entreprises aux pratiques commerciales abusives”, observe Yoni Ohana. 

Il n’y a  d’ailleurs pas souvent besoin de soulever des montagnes pour obtenir gain de cause dans un litige. D’après une étude d’Ipsos en 2019, 60% des utilisateurs de Litige.fr ont obtenu gain de cause à l’amiable. Ce qui n’empêche pas une croissance très forte de l’utilisation des services “premiums” du site : la dépense moyenne par utilisateur sur le site a augmenté de 266% en deux ans. 

Litige.fr a annoncé une croissance de +95% pour le mois de Juillet 2020. Il s’agit ici d’un record de chiffre d’affaires jamais égalé pour la start-up qui vient d’embaucher cinq nouvelles personnes. Si l'”effet déconfinement” a joué dans cette forte croissance de l’été, la start-up voit son activité bondir de près de 80% tous les ans. Avec son chiffre d’affaire à plusieurs millions d’euros, Litige.fr cherche surtout à s’agrandir et à étendre ses domaines de compétences juridiques. 

Litige.fr a elle-même quelques… litiges avec la profession des avocats. La start-up a été plusieurs fois poursuivie pour “exercice illégal de la profession d’avocat”. Des accusations balayées par les juges, reconnaissant le droit aux particuliers de ne pas forcément avoir besoin de passer par des avocats pour se défendre. Pas rancunier, Yoni Ohana espère pouvoir à terme proposer des conseils d’avocats via sa plate-forme. 

A lire également <<< Les Plus Grands Gestionnaires De Fonds Spéculatifs Américains >>>