Il est possible que le mois de mai ait été le point culminant de la flambée du marché immobilier aux États-Unis, selon la société de courtage Redfin. Le prix médian national des maisons a atteint le chiffre record de 377 200 dollars, soit une hausse de 26% par rapport au même mois de l’année précédente, mais la société de courtage pense que les ventes pourraient ralentir en juin, car les acheteurs potentiels de maisons dépensent leur argent ailleurs, les États-Unis sortant de la pandémie de coronavirus.

 

Principaux faits

  • Plus de la moitié des maisons vendues en mai (54%) se sont vendues au-dessus du prix demandé, selon un rapport publié jeudi par Redfin, un autre chiffre record, plus du double du taux (26%) d’il y a un an.
  • Cependant, les indicateurs avancés comme les ventes de maisons en attente, les demandes de prêts hypothécaires, le nombre de visites de maisons programmées et même les recherches de maisons en ligne ont diminué ces dernières semaines, a déclaré Taylor Marr, économiste principal de Redfin, à Forbes.
  • Le marché immobilier « arrive à un tournant », a déclaré Taylor Marr, alors que les taux de vaccination augmentent et que les gens recommencent à sortir de chez eux pour voyager, ce qui crée une plus grande concurrence pour leur temps de loisirs et leur revenu disponible qui aurait pu servir à acheter une maison.

 

Ce qu’il faut surveiller

Attendre que les prix baissent n’est peut-être pas la meilleure stratégie pour les futurs propriétaires, a déclaré Taylor Marr, car il ne s’attend pas à ce que les prix des maisons baissent de façon spectaculaire au cours de l’année prochaine.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Carlie Porterfield

 

<<< À lire également : Alpine Lodges, acteur local de la promotion immobilière dans les Alpes françaises >>>