Le co-fondateur d’Alibaba et de Ant Group, Jack Ma, a fait une apparition lors d’un appel vidéo avec des enseignants ruraux en Chine mercredi, marquant sa première apparition publique en près de trois mois et mettant fin à des mois de spéculations sur l’endroit où se trouve le milliardaire après que la Chine a ouvert des enquêtes sur ses entreprises et a interrompu l’introduction en bourse prévue de Ant Group en novembre.

 

Principaux faits

  • Jack Ma a refait surface dans un live dans le cadre d’un événement annuel qu’il organise pour donner la parole aux enseignants ruraux de Chine.
  • La vidéo du discours de Jack Ma a d’abord été diffusée par Tianmu News, un service d’information en ligne géré par le Zhejiang Daily Group, contrôlé par l’État.
  • Dans la vidéo, également publiée par le South China Morning Post, propriété d’Alibaba, Jack Ma déclare qu’après avoir « appris et réfléchi », il a conclu que les entrepreneurs chinois devraient travailler à l’objectif de « revitalisation rurale et de prospérité commune », ce que le gouvernement chinois du président Xi Jinping a défini comme son programme principal.
  • Le milliardaire chinois n’a toutefois pas fait référence aux récentes mesures de répression prises par Pékin contre son entreprise.
  • Ant Group a confirmé l’authenticité de la vidéo, a rapporté Bloomberg.
  • Après la diffusion de la vidéo, les actions d’Alibaba à Hong Kong ont augmenté de 8,5%.

 

Chiffre important

60,7 milliards de dollars. C’est la valeur nette actuelle estimée de la fortune de Jack Ma selon Forbes. Il est en tête de la liste des plus riches de Chine de Forbes pour 2020 et classé 17ème dans la liste mondiale des milliardaires pour 2020.

 

Le contexte

Jack Ma avait disparu de la vue du public après que les autorités chinoises aient décidé de fermer l’introduction en bourse de sa société de fintech, Ant Group, prévue pour 35 milliards de dollars. Pékin a alors renforcé la réglementation sur la fintech et a ensuite ciblé le géant du e-commerce de Jack Ma, Alibaba, avec une enquête antitrust. En décembre, Jack Ma a été remplacé comme juge de l’émission de télévision Africa’s Business Heroes – un projet financé par le milliardaire chinois lui-même – ce qui a donné lieu à de sérieuses spéculations et rumeurs sur l’endroit où il se trouvait. Des rapports ont par la suite émergé, notamment sur CNBC, selon lesquels le fondateur milliardaire faisait « profil bas ». La répression contre l’empire de Jack Ma a commencé après que le magnat du e-commerce a prononcé un discours franc critiquant les régulateurs chinois et ses banques d’État. L’action de Pékin contre Alibaba et Ant Group est considérée comme faisant partie d’une campagne plus large du gouvernement de Xi Jinping pour régner sur les géants technologiques du pays, qui sont considérés comme une menace pour la stabilité politique et financière du Parti communiste chinois.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : Tesla en grande forme | La grippe aviaire progresse | Mais où est Jack Ma ? >>>