L’Europe, et maintenant le monde. À l’occasion de son bicentenaire, l’ESCP devient ESCP Business School. C’est le 26 novembre à l’Atelier des Lumières que Philippe Houzé, président du conseil d’administration et Frank Bournois, directeur général, réunissent près de 1000 étudiants pour saluer l’entrée de l’établissement dans son troisième centenaire. Entre changement de nom et rénovation des campus, le conseil d’administration, la marque et la fondation ESCP travaillent avec les alumnis et les étudiants pour concilier sa longue histoire à la perspective d’un avenir porté sur le monde.

C’est dans une ancienne fonderie récemment réhabilitée en centre d’art numérique, située à deux pas de la business school, que la direction de l’ESCP décide de faire deux annonces majeures. Dans une optique d’élargissement de la marque à l’échelle mondiale, sans oublier pour autant la dynamique européenne qui l’anime, l’école est renommée ESCP Business School ; un nom censé faire de l’ESCP une marque à part entière, capitalisant sur son prestige et renforçant sa lisibilité à l’international. Pour Frank Bournois, c’était une évidence : « Le mot Europe est sorti du nom ESCP, non pas parce qu’on est plus européens, mais parce qu’on l’est tellement que cela fait partie de notre identité aux yeux de tous ». Une vision que partage Dimitri Champollion, directeur de la marque ESCP : « L’ESCP est une école paneuropéenne. Nous ne sommes plus une école française, mais une école européenne avec plus de 60% d’étudiants internationaux. Le cœur de la marque, ce n’est pas ESCP Europe, mais ESCP. Nous avons décidé de retirer ‘Europe’ pour montrer que notre ambition est internationale. » Au-delà du nom, la plus ancienne des écoles de commerce change également son logo et engage un vaste plan d’investissement multi-campus pour mettre à niveau les six sites européens où elle est installée : Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne et France. Il débutera par l’agrandissement des campus de Londres et Berlin. Madrid et Turin seront installés sur un nouveau site, et le campus du quartier République sera métamorphosé. La fin des travaux est prévue pour 2025.

Deux cents ans d’existence sonnent un halo de renouveau pour l’ESCP, à travers une grande campagne internationale de communication, baptisée « The Choice », avec l’agence TBWA. Une campagne « inspirationnelle », comme la décrit Dimitri Champollion, pour montrer que l’école s’engage à faire des choix et pour apprendre aux nouveaux étudiants à faire les bons choix. « La campagne The Choice est un appel à toute l’Europe et au-delà à faire les bons choix. C’était important qu’une école européenne lance cela, parce que l’Europe est aujourd’hui en arrière-plan derrière les États-Unis et la Chine. On veut participer à ce renouveau européen, incarné par Emmanuel Macron. À l’heure où on a des vents discordants sur l’avenir de l’Europe, on prend ce parti. » C’est un désir de changement et d’ouverture au monde qui anime le conseil d’administration et les alumni de l’ESCP pour ces nouveaux enjeux. Une école qui montre donc des ambitions de transformation, déjà bien entamées en 2019. « C’est une école qui avance », selon Christian Mouillon, président de la fondation ESCP, principal financeur de l’école. « En cinq ans, nous avons doublé le nombre de nos étudiants. Beaucoup de jeunes européens viennent à l’ESCP parce que ça leur ouvre les portes à l’international. Nous étendons nos partenariats avec de grandes universités dans le monde entier. Nous sommes au cœur de la mondialisation. »