Le service américain de vidéos en ligne Netflix a enregistré plus d’abonnés que prévu au premier trimestre, confirmant ainsi sa montée en puissance, et a annoncé sa volonté d’investir jusqu’à 8 milliards de dollars dans des séries et des films en 2018.

Netflix géant en devenir ? La question mérite d’être posée au regard de la puissance de feu de la plateforme de vidéos en ligne disponible désormais dans 190 pays. En une seule année, Netflix a ainsi vu sa capitalisation boursière multipliée par deux à 137,2 milliards de dollars et a également réussi le prodige de séduire, sur la période janvier-mars, 7,4 millions de nouveaux abonnés contre « seulement » 6,2 millions attendus par le consensus FactSet. Une solide performance qui atteste de l’appétence de ces « nouveaux adeptes » pour la plateforme. Au total ce sont près de 125 millions de fantassins qui se sont ralliés à la bannière Netflix, soit presque l’équivalent de la population du Japon. Exit les critiques des utilisateurs sur le manque de variété et de contenus originaux. Avec des séries comme « Stranger Things » ou encore « la Casa del Papel», avec une saison 3 venant d’ailleurs d’être annoncée, le groupe a su créer un certain engouement autour de ses « créations originales ». Et ce n’est pas fini, loin de là, Netflix ayant officiellement fait part de sa volonté d’investir encore plus massivement sur ce segment.


Ainsi, le groupe de Los Gatos en Californie a prévu de consacrer jusqu’à huit milliards de dollars à des séries télévisées et à des films cette année. Et il y en aura pour tous les goûts avec au menu du « blockbuster à gros budget jusqu’au cinéma indépendant pur et dur ». L’impatience des abonnés est d’ores et déjà palpable après ce premier trimestre réussi. Comme Netflix, comme susmentionné, est désormais disponible dans 190 pays, les investisseurs se montrent indulgents par rapport à une actuelle génération de trésorerie négative, ne retenant que le potentiel de croissance. Cette politique d’investissement massive a, en effet, vocation à nourrir la croissance de la plateforme aux quatre coins du monde. Mais le chemin s’annonce long et fastidieux pour Netflix qui devra ferrailler avec une concurrence féroce. 

Face à Amazon et bientôt Disney

Celle d’Amazon.com, le mastodonte de Seattle faisant feu de tout bois et qui dispose de sa propre plateforme de vidéos en ligne, mais également de Disney qui mise aussi sur ce mode distribution de contenus. D’ailleurs, la société fondée par Walt Disney va cesser, dès 2018, de proposer ses films à Netflix pour construire sa propre offre. Pour en revenir à sa publication trimestrielle, le groupe a fait état d’un bénéfice net de 290,1 millions de dollars, soit l’équivalent  de 0,64 dollar par action (la référence à Wall Street) contre 178,2 millions de dollars (et 0,40 dollar par titre) l’an passé à pareille époque. Une progression manifeste mais similaire au consensus Thomson Reuters. La donne est similaire pour le chiffre d’affaires qui a grimpé de 40% à 3,7 milliards sur la période, en ligne avec les attentes.  Concernant son « autre actualité », Netflix s’est récemment portée candidate au rachat de Regency Outdoor Advertising, une entreprise californienne de panneaux publicitaires. Montant annoncé de l’offre : 300 millions de dollars.

Si Netflix raflait la mise (l’entreprise californienne n’est que pour l’instant un « prétendant » par d’autres  et rien ne dit qu’elle l’emportera, selon plusieurs sources citées par Reuters), cette acquisition serait la plus importante de son histoire et, surtout, elle revêt un caractère particulièrement stratégique.  Regency Outdoor détient des panneaux d’affichage publicitaire dans tout Los Angeles, notamment sur la fameuse avenue Sunset Strip dans West Hollywood. La société est également présente  à l’aéroport international, sur les principales autoroutes, près de l’université de Californie (UCLA) et à proximité du stade de baseball des Los Angeles Angels. Surtout, à la différence de la publicité traditionnelle à la télévision et dans les journaux qui peut être plus facilement ignorée, les panneaux d’affichage ont la particularité de conserver les annonces pendant une période plus longue. L’idéal pour continuer à recruter de nouveaux abonnés.