Groupon jette l’éponge sur la vente de vêtements, jouets et autres articles physiques. À présent, son but est de concentrer les offres quotidiennes sur la vente d’expériences uniquement. Mardi, l’entreprise a annoncé qu’elle n’était pas bien positionnée pour réussir sur un marché de détail saturé. Elle prévoit de fermer ses activités de marchandises aux Etats-Unis d’ici le troisième trimestre et à l’échelle mondiale d’ici la fin de l’année.

« Alors que l’achat d’expériences en ligne ne cesse de croître, nous pensons que cesser de vendre des marchandises nous permettra de concentrer notre attention et les ressources nécessaires pour nous forger une position gagnante », a déclaré Rich Williams, PDG de Groupon, dans un communiqué.

La société basée à Chicago propose déjà des expériences à prix réduits, des dégustations de vin, des massages et des cours de danse, mais en fera désormais son objectif principal. Elle estime que le marché vaut plus de 1 billion de dollars et pourtant elle détient moins d’1% de part de marché, bien qu’elle prétende en être le leader.

L’entreprise n’a aucun doute, les expériences l’aideront à générer une croissance des revenus d’ici 2022, tout en réduisant les coûts. « À grande échelle, nous pensons que nous pouvons libérer le potentiel de notre modèle financier et devenir le plus grand marché bilatéral qui relie les commerçants à des clients fidèles et engagés, qui recherchent des expériences locales uniques dans le monde entier », a déclaré Melissa Thomas, directrice financière.

La décision de Groupon de se retirer du commerce de détail est survenue dans la foulée d’un autre trimestre catastrophique. Le chiffre d’affaires a chuté de 23% à 612 millions de dollars, chiffre inférieur aux 709 millions de dollars qu’attendaient les analystes de Wall Street. Cela s’explique par une forte baisse de 32% de son activité de marchandises.

Son bénéfice net a atteint 77 millions de dollars, c’est à dire 13 cents par action, comparativement à 46,2 millions de dollars, ou 8 cents par action, un an plus tôt. Cependant, il avait deux cents d’écart par rapport aux attentes.

Les actions de Groupon ont chuté de 25%, à 2,28 $ après quelques heures de négociation. Alors que le stock élevé a jadis fait des fondateurs Eric Lefkofksy et Brad Keywell des milliardaires, il s’est effondré ces dernières années et a chuté de 90% depuis son introduction en bourse en 2012. La société a révélé mardi qu’elle travaillait maintenant dans le but de regrouper ses actions afin d’augmenter le prix de celles-ci.

 

<<< À lire également : E-Commerce : 12 Conseils Pour Booster Vos Ventes En 2020 >>>