Grayshift, la startup à l’origine de l’une des technologies de piratage de l’iPhone préférées du gouvernement américain, a réuni 47 millions de dollars de financement. C’est une somme importante pour une société d’expertise téléphonique qui se concentre presque exclusivement sur le piratage d’appareils Apple.

Le Graykey de Grayshift, dont l’existence a été révélée pour la première fois par Forbes US en 2018, est utilisé par un large éventail d’agences fédérales, de l’Immigration et des Douanes à la Protection des frontières en passant par le FBI. Comme l’ont révélé de récentes recherches de l’organisation à but non lucratif Upturn, il est également utilisé par un grand nombre d’agences de police locales partout à travers les États-Unis.

Les investisseurs sont heureux de faire des bénéfices importants sur ce que certains considèrent comme une technologie puissante mais potentiellement controversée. Comme l’indique le rapport d’Upturn, l’utilisation généralisée d’outils de police scientifique comme la GrayKey « représente une dangereuse expansion des pouvoirs d’investigation des forces de l’ordre ». « Étant donné la routine de ces recherches aujourd’hui, ainsi que les pratiques policières racistes, il est plus que probable que ces technologies affectent de manière disparate les communautés de couleur », a écrit Upturn.

Le piratage téléphonique « Graykey » :

David Miles, fondateur et directeur général de Grayshift, s’est vanté du fait que l’année dernière, son entreprise a doublé ses revenus et a augmenté son nombre d’employés. « Cet investissement confirme que l’innovation de Grayshift est entrain de transformer cette industrie », a déclaré David Miles, cofondateur et PDG de Grayshift.

Cependant, tous ne sont pas convaincus par les capacités à long terme de Grayshift, étant donné l’amélioration constante de la sécurité de l’iPhone par Apple. En effet, on pense que la clé GrayKey est capable de pirater des iPhones jusqu’à l’iPhone 11, bien que l’on ne sache pas exactement quelle est l’efficacité de cet outil sur l’iPhone 12. « Il est fort probable que cette clé n’ait aucun effet sur l’iPhone 12 et l’iOS 14 », a déclaré Vladimir Katalov, PDG d’une autre entreprise de police scientifique, Elcomsoft.

Grayshift a tenu à éviter la presse, car elle s’efforce d’étendre sa portée à l’ensemble du gouvernement. Selon les dossiers des contrats gouvernementaux, au cours des deux derniers mois, Grayshift a obtenu un contrat de 900 000 $ avec ICE ainsi que de multiples contrats avec le FBI et la DEA.

Enfin, Forbes US a déjà révélé que Grayshift prévoyait de se lancer dans le piratage des appareils Android pour ses clients gouvernementaux. Un produit n’a cependant pas encore été mis sur le marché.

Article traduit de Forbes US – Auteur : Thomas Brewster

<<< À lire également : Comment Apple Peut Relancer l’IPad Avec La Puce A14 Bionic ? >>>