La pandémie de Covid-19 et le conflit commercial avec les États-Unis ont porté un sérieux coup à l’industrie française des vins et spiritueux en 2020. Selon la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux de France (FEVS), les exportations ont chuté de 13,9 % l’année dernière. Les producteurs français espèrent que le nouveau gouvernement élu aux États-Unis permettra de relancer les exportations de vins et spiritueux outre-Atlantique.

L’industrie française des vins et spiritueux a enregistré 12,1 milliards d’euros d’exportations en 2020, soit une perte de 13,9 % et le niveau le plus bas depuis 2016. Les exportations de champagne sont les plus touchées avec une perte de 17 %.

À la suite du conflit commercial impliquant les géants de l’aéronautique Boeing et Airbus, le gouvernement Trump a décidé d’imposer des droits de douane supplémentaires sur certains produits européens, notamment sur les vins et spiritueux.

Malheureusement pour les producteurs français, le gouvernement Biden a décidé de maintenir ces droits de douane en vigueur, pour l’instant.

L’Union européenne (UE) a proposé de suspendre pour une durée de six mois ces droits de douane, dans l’attente de trouver une solution au conflit commercial lié à l’affaire Boeing-Airbus. Toutefois, le gouvernement Biden attend toujours que le Congrès américain confirme la nomination du Représentant américain au commerce.

Selon le porte-parole du bureau du Représentant américain au commerce, Adam Hodge, les États-Unis ne prévoient pas de modifier les droits de douane d’ici là : « Nous savons qu’il est dans notre intérêt et dans celui de l’UE de résoudre l’affaire Boeing-Airbus. Le bureau du Représentant américain au commerce a hâte de travailler avec ses alliés européens pour trouver une solution qui mette les deux parties sur un pied d’égalité ».

Article traduit de Forbes US – Auteur : Chris O’Brien

<<< À lire également : Champagne : Jay-Z vend 50 % de la marque Armand de Brignac à LVMH