Big Blue conforte ses services de relations clients, d’e-commerce et de marketing digital sur le Cloud avec l’acquisition de Waeg, une start-up ‘rocket’ qui, en 7 ans, a pris une place de leader européen comme partenaire de Salesforce, pionnier du CRM.

 

IBM annonce ce 18 mai l’acquisition de la jeune pousse Waeg, créée à Bruxelles en 2014 par Jonathan Daens et Chris Timmerman.
Elle se définit comme le principal partenaire ‘platinum’, conseil indépendant, de Salesforce en Europe.  « Nous accompagnons et proposons une transformation numérique basée sur l’expérience client dans les entreprises », nous a expliqué Jonathan Daens.
Comme premier client important, Waeg a compté le groupe français Engie. Puis la liste s’est vite enrichie avec Alcatel-Lucent, BioMérieux, Danone, Moët & Chandon, Pierre Fabre, Roland-Garros…
Après Bruxelles et Amsterdam, la jeune société s’est implantée à Paris et à Lyon, ainsi qu’au Portugal, en Pologne… En Allemagne, un projet important est en cours chez Wabco Automotive. 

« Capable de gérer des intégrations complexes – de technologies, de personnes et de processus », ce prestataire de services revendique une grande expertise dans les domaines de la fabrication, des soins de santé et des sciences de la vie.

Un marché très porteur

Le montant de la transaction et le chiffre d’affaires de Waeg ne sont pas communiqués par IBM. L’équipe de Waeg garde son indépendance et n’est pas absorbée par une division d’IBM. 

« C’est pour IBM l’opportunité d’augmenter de près de 500 certifications CRM en Europe, spécialisées sur l’ensemble du portefeuille de Salesforce », nous a expliqué ce jour Jon O’Donnell, managing partner, EMEA Business Transformation Services, chez IBM Global Business Services.

Plus globalement, pour IBM, cette acquisition constitue un levier supplémentaire pour développer son portefeuille de services de Cloud computing hybride et d’IA (intelligence artificielle). 
Le marché mondial des services CRM dépasse les 30 milliards de dollars et, dans le même temps, l’industrie technologique européenne se trouve à un point d’inflexion. Salesforce Ventures a récemment déclaré qu’il s’agissait de l’une des périodes les plus intéressantes pour créer une entreprise de logiciels durable en Europe. 
Le domaine des services de conseil et d’intégration de systèmes Salesforce en Europe affiche une croissance annuelle de 21 % d’ici 2024. Et, selon IDC, le marché mondial de ces services pèsera 21 milliards de dollars en 2024.

A noter que la semaine dernière, IBM a annoncé un retour à la croissance de son chiffre d’affaires (en glissement annuel) au premier trimestre 2021. L’activité Cloud chez IBM pèse désormais plus de 26 milliards de dollars et représente 36 % des revenus d’IBM. 

 

<<< À lire également : Technologie Cognitive : Wimbledon Plus Numérique Que Jamais Grâce À IBM >>>