Tous les dirigeants d’entreprises familiales ont le même objectif, faire grandir et perpétuer l’entreprise afin de la transmettre à un membre de sa famille. La volonté est prononcée mais la transmission d’entreprise peut ne pas être suffisamment préparée en amont par les dirigeants.

Il faut anticiper la succession et identifier le futur repreneur dès son plus jeune âge. Membre de la famille ou non, le futur repreneur devra avoir l’ADN de la culture d’entreprise familiale. D’après plusieurs études, trois dirigeants d’entreprises familiales sur quatre ont déjà identifié un successeur dans leur propre famille, les autres recherchent un collaborateur externe. L’élu qui sera choisi pour reprendre les rênes de l’entreprise familiale devra être quelqu’un d’expérience avec du leadership et un intérêt profond envers l’entreprise.


Il est important de préparer un plan de succession pour choisir le futur repreneur. Un travail dans une ambiance familiale doit toujours rester professionnel pour que cela fonctionne. De plus, les rôles doivent être bien définis en fonction du mérite et le tout en transparence. L’importance est de rester focalisé sur l’objectif premier qui est de pérenniser l’entreprise familiale. Il faut alors être prêt face à toutes circonstances pour réussir sa transmission d’entreprise.

9 conseils pour transmettre et pérenniser son entreprise familiale

 

infographie entreprise familiale

Source : remerciementdeces.fr

 

1/ Préparer un plan de succession détaillé

Il est indispensable d’avoir un plan de succession pour assurer la transmission d’une entreprise familiale. Sans anticipation, l’entreprise peut courir des risques au niveau de sa pérennité, notamment en réalisant le mauvais choix sur le futur repreneur. Le dirigeant d’entreprise doit se poser les bonnes questions afin de projeter un plan de succession sur plusieurs années. L’anticipation est la clé de la réussite, il faut pouvoir identifier le successeur pressenti. Pour conserver la culture de l’entreprise familiale, il n’est pas rare de voir les enfants des dirigeants travailler jeunes et être toujours présents dans l’entreprise. Et si aucun membre de la famille n’est capable ou ne souhaite reprendre la société, il faut prévoir et avoir d’autres options. De plus, lors d’un départ les questions d’argent peuvent causer de nombreuses querelles en famille.

 

2/ Préserver les valeurs de l’entreprise tout en s’adaptant

Une entreprise familiale résiste aux changements car elle a pour volonté de se protéger en ne prenant aucun risque de perte de contrôle grâce à la transmission entre ses générations. Ces entreprises sont réputées très conservatrices et certaines ont du mal à s’adapter avec le temps. Lorsque les ventes du produit phare s’essoufflent, il y a alors un devoir d’en concevoir un nouveau avec des innovations. C’est généralement lors de la prise de pouvoir de la génération suivante que les plus grosses innovations seront réalisées afin de s’adapter au marché actuel. L’innovation est indispensable à la survie d’une entreprise.

 

3/ Attribution des rôles au mérite

Lors de la transmission d’une entreprise familiale, le plus dur est de trouver le successeur idéal qui sera accepté par tous les employés. Un nom de famille ne suffit pas, il faut mériter le poste que l’on possède. Il n’est pas rare de voir l’héritier pressenti de la famille réaliser tous les métiers de l’entreprise avant d’avoir sa place à la table des dirigeants. D’autres futurs repreneurs ont dû faire leurs preuves à l’étranger ou dans d’autres entreprises afin de mériter leur présence et non seulement grâce à leur nom de famille.

 

4/ S’écouter et atteindre des objectifs communs

Il est important de bien communiquer et savoir s’écouter entre les différents membres de la famille. Une communication bien établie avec une vision sur la durée facilite les décisions. L’objectif de l’entreprise familiale est d’assurer sa pérennité et de poursuivre l’aventure à travers ses générations futures. De ce fait, il est important que les membres de la famille et les collaborateurs externes s’entendent bien pour atteindre des objectifs communs.

 

5/ Finance = transparence

Les problèmes d’argent sont souvent la source du problème dans la transmission d’entreprise. La transparence doit être le maître mot de tous sujets liés aux finances de l’entreprise familiale.

 

6/ Choisir les postes en fonction des compétences

La définition des rôles de chacun doit se faire au mérite en fonction des compétences et du talent de chaque employé. C’est au dirigeant d’affirmer ses choix et d’attribuer des rôles en recrutant le meilleur employé possible pour chaque domaine. Des salariés qui ne font pas partie de la famille peuvent se sentir exclus de certains postes car ils n’ont pas le même nom de famille. Pour éviter les conflits internes, il faut définir des rôles en fonction des compétences du salarié. Le mérite est très important au sein de la culture d’entreprise familiale. Si des employés sentent qu’ils resteront bloqués par des membres de la famille et ne pourront jamais évoluer, ils vont sans doute finir par se lasser et postuler dans des entreprises concurrentes.

 

7/ Séparer la vie professionnelle de la vie familiale

C’est un conseil qui fonctionne pour tous les entrepreneurs et tous les salariés. La règle ne change pas pour les membres d’une même famille qui travaillent ensemble. Le précieux conseil est alors d’éviter toutes discussions au sujet de l’entreprise lors du repas de Noël.

 

8/ S’appuyer sur des collaborateurs externes

De nombreuses entreprises familiales n’ont pas résisté au temps car elles n’ont pas innové au bon moment ni réussi à déléguer certaines tâches importantes à des collaborateurs externes. Parfois, il faut savoir laisser s’exprimer le talent de collaborateurs extérieurs à la famille afin de réussir. Les membres de la famille doivent au contraire recevoir des conseils de personnes extérieures.

 

9/ Traiter l’entreprise telle quelle, un business n’est pas une famille

Pour terminer, le dernier de ces neuf conseils pour réussir sa transmission et pérenniser son entreprise familiale en France. Il faut que les membres d’une même famille qui travaillent ensemble au sein de l’entreprise aient un comportement exemplaire et professionnel. Les problèmes familiaux ainsi que les conservations personnelles sont à éviter sur le lieu de travail devant les employés. Cela n’est pas professionnel, il faut traiter l’entreprise comme un business et non comme une famille.