COVID-19 | L’Union européenne (UE) a annoncé que 70 % de population adulte des 27 pays de l’Union était entièrement vacciné. Pour autant, l’épidémie de covid-19 ne cesse de progresser dans certaines régions.

 

En janvier, l’UE s’était fixé pour objectif de vacciner 70 % de sa population d’ici la fin de l’été. C’est désormais chose faite ! Ursula von der Layen, la présidente de la Commission européenne, a annoncé mardi 31 août que l’UE avait rempli son objectif, malgré un démarrage de la campagne vaccinale assez difficile.

Cependant, la campagne vaccinale est loin d’être homogène dans l’ensemble de l’UE, certains pays dépassant l’objectif des 70 %, tandis que d’autres sont encore loin derrière, selon les données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). L’Irlande et le Portugal, par exemple, ont entièrement vacciné plus de 80 % de leur population adulte, mais la Roumanie et la Bulgarie n’ont vacciné que 30 % de leur population adulte.

La Roumanie, qui est le pays avec le taux de vaccination le plus faible de l’UE (moins d’une personne sur cinq est complètement vaccinée), enregistre également le taux de mortalité lié au covid-19 le plus élevé (0,63 décès pour 100 000 habitants). Par ailleurs, la Roumanie est le seul pays de l’UE dont le taux de mortalité est supérieur à celui des États-Unis (0,41), selon les données compilées par le New York Times.

Bien qu’étant l’un des pays avec le taux de vaccination le plus élevé, l’Irlande figure parmi les pays qui enregistrent les plus hauts taux de nouveaux cas de covid-19 (36 cas pour 100 000 habitants), mais le pays affiche un faible taux de mortalité (0,05 pour 100 000 habitants). Le mois prochain, l’Irlande devrait lever l’ensemble des restrictions sanitaires si la situation le permet.

Le directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Europe, Hans Kluge, a tiré la sonnette d’alarme lundi 30 août. En effet, selon lui l’Europe fait face à une augmentation « profondément inquiétante » du nombre de cas et de décès dus au covid-19. D’après les données de l’UE, la France et l’Espagne (États membres de l’UE) ainsi que la Russie, le Royaume-Uni et la Turquie (États tiers) figurent parmi les pays qui ont enregistré les plus fortes hausses du nombre de cas la semaine du 26 août.

« Trois facteurs expliquent cette augmentation. Le premier facteur est le variant Delta, plus contagieux, qui sévit désormais dans 50 pays du continent européen. Le deuxième facteur est l’assouplissement des restrictions sanitaires. Enfin, le troisième facteur est l’augmentation saisonnière des voyages, qui entraîne une croissance significative du nombre de cas dans la plupart des pays », a déclaré Hans Kluge dans un communiqué.

Les États-Unis, qui ont longtemps été en avance en matière de vaccination, ont pris du retard après un ralentissement de la campagne vaccinale au début de l’année. Aujourd’hui, environ 63 % des adultes sont entièrement vaccinés contre le covid-19, et le nombre de personnes vaccinées a augmenté ces dernières semaines. Contrairement aux États-Unis, l’UE a rencontré des difficultés au début de sa campagne vaccinale en raison de problèmes logistiques. Une fois ces difficultés surmontées, la vaccination a repris et désormais certains pays de l’UE figurent parmi les pays les plus vaccinés au monde (Malte, le Danemark et l’Espagne).

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Jemina McEvoy

<<< À lire également : Covid-19 : L’UE va retirer les États-Unis de la liste des pays sûrs >>>