Les rumeurs selon lesquelles Sorare aurait collecté un montant record de financement circulent depuis des mois, et elles se sont avérées vraies.

 

La plateforme de trading de jeux de fantasy football et de jetons non fongibles (NFT) basée à Paris a levé 680 millions de dollars en financement de série B, dirigée par le conglomérat japonais SoftBank, pour une valorisation de 4,3 milliards de dollars. Ce tour de table fait suite à une série A de 50 millions de dollars, réalisée en février à une valorisation non divulguée, et constitue la plus importante série B jamais réalisée en Europe, ainsi que la deuxième plus importante levée de fonds privée parmi les start-up blockchain, juste derrière la bourse de crypto-monnaies FTX, fondée par le milliardaire le plus riche du secteur, Sam Bankman-Fried. Parmi les autres investisseurs figurent Atomico, Bessemer Ventures, D1 Capital, Eurazeo, IVP et LionTree, ainsi que les investisseurs existants Benchmark, Accel et Headline.

À l’instar de FTX, qui se positionne comme une plateforme construite « par des traders pour des traders », Sorare a été créée « par des fans de football (soccer) pour des fans de football » pour opérer à l’intersection du marché en pleine croissance des jetons non fongibles, qui a dépassé les 14,27 milliards de dollars de capitalisation boursière le mois dernier, et des cartes sportives. Le PDG cofondateur de la société, Nicolas Julia, considère que sa mission est de devenir « un jeu dans le jeu ».

« Nous voulons créer le plus grand groupe de divertissement dans le monde du sport », déclare Nicolas Julia, qui était auparavant le vice-président des opérations chez Stratumn, une société basée à Paris qui propose une plateforme pour le développement d’applications blockchain au niveau de l’entreprise. Sorare utilisera cet investissement pour accélérer la croissance de l’entreprise au sein du football, se développer dans d’autres sports, embaucher de nouveaux talents et ouvrir son premier bureau aux États-Unis (qui représente plus de 20% des revenus de l’entreprise, selon Nicolas Julia) dans les prochains mois.

C’est ce credo d’ « un jeu dans le jeu » qui a incité SoftBank à mener la levée de fonds, selon Marcelo Claure, PDG de SoftBank Group International et COO de SoftBank Group. Le conglomérat a investi dans de multiples start-up de crypto-monnaie, y compris la plus grande bourse de crypto-monnaie du Brésil, Mercado Bitcoin, et l’entreprise Bullish soutenue par Peter Thiel, et Marcelo Claure a adopté une approche de plus en plus pratique pour gérer ses investissements. « J’ai personnellement rejoint le conseil d’administration », a-t-il déclaré à Forbes dans une interview exclusive, « ce qui est quelque chose que j’essaie de ne pas faire, mais je suis tellement motivé par le potentiel de Sorare et ce qu’elle essaie de construire ».

 

Sorare affirme avoir plus de 600 000 utilisateurs enregistrés sur la plateforme

 

Fondée en 2018, la start-up française a rapidement établi une présence dominante dans les fantasy sports, le monde des jeux en ligne où les utilisateurs peuvent assembler des équipes virtuelles de joueurs réels d’un sport professionnel. Dans le cas de Sorare, les joueurs échangent et gèrent une équipe avec des cartes numériques sous la forme d’actifs numériques uniques, à savoir des jetons non fongibles vérifiables via la blockchain Ethereum.

Les cartes les plus chères, à l’effigie de joueurs vedettes comme Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, se vendent près de 100 000 euros ou plus. Notamment, certains de ces joueurs ont interagi directement avec la plateforme de Sorare, selon Nicolas Julia. « Antoine, par exemple, joue régulièrement au jeu », explique Nicolas Julia. « C’est un vrai fan et il m’apporte des retours sur le score » (Forbes n’a pas reçu de confirmation de l’équipe de Antoine Griezmann à l’heure de mettre sous presse). En décembre 2020, le défenseur du FC Barcelone Gerard Piqué a rejoint la start-up en tant que conseiller stratégique. Les deux joueurs ainsi que le capitaine de Chelsea César Azpilicueta et l’ancien capitaine de Manchester United Rio Ferdinand ont également participé au tour en cours.

Sorare affirme avoir plus de 600 000 utilisateurs enregistrés sur la plateforme et avoir accordé des licences à des joueurs de plus de 180 clubs professionnels, dont le Real Madrid, Liverpool, la Juventus, la Fédération française de football et la Fédération allemande de football. Selon l’entreprise, plus de 150 millions de dollars de cartes ont été échangées sur la plateforme depuis janvier, et le nombre d’utilisateurs actifs mensuels a été multiplié par 34 entre le deuxième trimestre 2020 et le deuxième trimestre 2021, tandis que les ventes trimestrielles ont été multipliées par plus de 50 sur la même période.

Alors que des plateformes similaires, construites à l’intersection du sport et des crypto-monnaies de collection, décollent, la licorne fraîchement émoulue espère répliquer son modèle dans d’autres sports. Par exemple, NBA Top Shot est un marché en ligne de 683 millions de dollars où les fans de basket-ball peuvent acheter et vendre des extraits vidéo de leurs joueurs préférés, et Candy Digital, qui vient d’être créée, est une start-up NFT fondée par la société de marchandises sportives Fanatics en partenariat avec le PDG de Galaxy Digital, Mike Novogratz, et le président de la société de communication VaynerX, Gary Vaynerchuck. « Nous sommes ravis du succès que nous avons rencontré jusqu’à présent, mais ce n’est que le début », déclare Nicolas Julia. « Nous pensons qu’il s’agit d’une énorme opportunité de créer le prochain géant du divertissement sportif, en apportant Sorare à davantage de fans et d’organisations de football, et de présenter le même modèle éprouvé à d’autres sports et fans de sport dans le monde entier ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Nina Bambysheva

 

<<< À lire également : Joue-la comme MPG, avec fantasy >>>