En quelques années à peine, le CES2020 de Las Vegas est devenu le rendez-vous à ne pas manquer pour les acteurs de l’automobile. Ford, PSA, Renault, tous y étaient en ce début d’année. Mais que diable vont-ils faire au salon de l’électronique grand public ?

Alors qu’à l’origine le CES2020 était un salon où se bousculaient les géants de la Tech mondiale, l’édition 2020 a rassemblé un nombre impressionnant de constructeurs automobiles. Le Consumer Electronic Show est devenu si incontournable pour ces derniers que le salon de Détroit, grand-messe historique de l’automobile outre-Atlantique, s’est vu dans l’obligation de décaler sa tenue de janvier à juin !  Preuve d’une mutation de l’industrie automobile dont le périmètre dépasse, désormais, la simple vente de voitures. Les données sont désormais cruciales pour ce secteur et les nombreuses solutions de collecte et d’analyse présentées par les constructeurs lors du CES2020 en témoignent.

Aujourd’hui, les automobiles sont équipées de connexions Bluetooth, de processeurs, de capteurs, de caméras, de microphones… À l’instar des smartphones, ces véhicules génèrent donc de grandes quantités de données. La nouvelle priorité des géants de cette industrie est donc de parvenir à les monétiser afin de créer une relation nouvelle avec le client. Alors qu’à l’origine un client venait, achetait et repartait, les géants de l’automobile souhaitent désormais fidéliser ce dernier grâce à des offres et services personnalisés en fonction des données récoltées. 

Penser la relation

En effet, à l’heure où les ventes de voitures chutent drastiquement, il devient vital pour cette industrie d’amorcer un changement dans la relation entretenue avec ses clients. A la manière d’Apple dont les services sont devenus le nouveau cheval de bataille. 

En France, les ventes de voitures ont reculé de 14 % en août 2019, signant un troisième mois consécutif à la baisse. Sur les huit premiers mois de 2019, le marché enregistre une baisse de 3 % des ventes par rapport à 2018. A l’évidence, le monde évolue et l’industrie automobile ne peut pas l’ignorer : le temps de la rencontre unique et furtive avec le client au seul moment de la vente est révolu. L’enjeu est désormais d’entretenir une relation constante avec ce dernier. Heureusement, avec une majorité des véhicules qui sortent aujourd’hui des usines équipée d’une connexion 3G, 4G ou 5G, un nouvel avenir semble possible pour les constructeurs. McKinsey estime, à ce titre, que les données automobiles pourraient représenter un marché de 450 à 750 milliards de dollars d’ici 2030. Pour sa part, la banque UBS estime par ailleurs que les revenus mondiaux provenant de la technologie de conduite autonome atteindront d’ici 2030 2,8 billions de dollars, dont 472 milliards de dollars provenant uniquement de la monétisation des données des voitures.

En somme, la data est le nouvel or. On comprend alors beaucoup plus facilement pourquoi tous les types d’entreprises se ruent au CES2020. A l’instar de Renault qui présentait cette année sa nouvelle solution de connectivité entre la voiture et la maison, développée en partenariat avec la jeune entreprise française Otodo. Celle-ci permet “des interactions et une communication automatique et sécurisée entre la voiture et les objets connectés de la maison”, précise la marque au losange. Concrètement, il sera possible d’activer via un tableau de bord des modes “Leaving Home” ou “Arriving Home”, préparant ainsi la maison à votre départ ou à l’inverse, d’anticiper votre arrivée. De même, avec votre véhicule. Ainsi, le client, qui autrefois ne venait qu’une fois en concession pour acheter sa voiture et repartait, devient désormais un client fidèle et régulier. La baisse des ventes de voitures devient alors beaucoup moins dramatique, si à la place, la création et la vente de services continue de s’étendre. La rentabilité et la croissance sont ainsi assurées.    

Cependant, être au CES2020 ne suffit pas. Pour réussir dans ce nouveau monde, et véritablement capitaliser sur une nouvelle vague de services basés sur la consommation, les constructeurs automobiles devront se concentrer sur quatre actions prioritaires :

Établir des relations directes avec les clients. Les données comportementales recueillies à la faveur des services proposés constituent l’avantage concurrentiel ultime. Grâce à l’analyse des données collectées, les développeurs de logiciels seront en mesure de créer des algorithmes personnalisés, capables de s’adapter aux besoins des clients. L’expérience de ces derniers sera ainsi optimisée. 

Tirer profit de “l’expérience concessionnaire”. L’étape du concessionnaire est décisive et obligatoire. Voir le véhicule, l’essayer, le toucher, autant d’étapes quasiment indispensables à sa vente. Alors pourquoi ne pas profiter de cette rencontre physique pour utiliser les données récoltées et ainsi capitaliser sur la connaissance du client ? Le vendeur n’en sera que plus efficace et le client sera, lui, ravi de la qualité du service. 

Penser au-delà de la vente. Bien souvent, la relation avec le client s’arrête au moment où il quitte la concession avec son véhicule. 99% de la valeur réelle de cette vente est ainsi perdue. Mais si toutes les informations concernant l’expérience de conduite étaient rassemblées dans un tableau de bord, un smartphone ou les deux, le lien entre les différentes parties pourrait être maintenu. Établissant peu à peu une relation de confiance, et garantissant la fidélité du client. 

Rechercher les possibilités de monétisation intelligente. A l’ère de la quatrième révolution industrielle, nos voitures ne sont plus de simples véhicules mais de réels objet connectés, semblable en de nombreux points à nos smartphones. Ainsi, à la manière de PSA qui a lancé Free2Move, une plateforme qui agrège différents services de mobilité urbaine (vélo, VTC, trottinettes etc.) et donne accès à une flotte de voiture électriques, la clé est de proposer des services connectés, utiles aux conducteurs et aux passagers. 

Tous secteurs confondus, l’expérience client est désormais au centre des préoccupations des constructeurs automobiles. Et la donnée, le carburant de son succès !

<<< À lire également : CES 2020 : 5 Gadgets Qui Devraient Vous Plaire >>>