Pour un constructeur automobile qui a bien failli disparaître au milieu du XXe siècle, Bentley a frappé fort pour le centenaire de sa création.

 

En 1998, Volkswagen avait racheté la marque à son propriétaire de longue date, Vickers, pour en faire un géant du secteur automobile en un temps record. Volkswagen et BMW sont en fait parvenus à un accord sur la marque tant convoitée, statuant que Volkswagen assemblerait les lignes Bentley et Rolls-Royce jusqu’en 2002, année à partir de laquelle les droits de construire les voitures Rolls-Royce seraient transférés à BMW. Depuis 2004, Bentley a lancé la Continental GT, un modèle qui a permis de largement redresser les ventes du constructeur automobile.

 

Pour célébrer le centenaire de sa création, la marque a lancé une foule d’articles conçus pour plaire à ses fans les plus fidèles. Penchons-nous sur les clubs de golf Bentley Centenary authentiques, proposés à 16 000 $. Fabriqués en fibre de carbone, en titane et en aluminium, ils sont accompagnés d’un sac sur-mesure et d’un ensemble de housses assorties. La production est limitée à 100 modèles, alors n’hésitez pas trop longtemps. Parmi les autres articles, on retrouve un stylo Faber-Castell du centenaire, des ronds de serviette commémoratifs ou encore des boutons de manchette, ainsi que des polos pour hommes et pour femmes. En revanche, les lunettes de soleil Centenary Aviator Sunglasses sont en rupture de stock.
 
 

Mais ce sont bel et bien les voitures qui sont au centre de la célébration des 100 ans de Bentley.

 

Toute la gamme a été remaniée, du coupé Continental GT troisième génération au V8 cabriolet (les versions W12 suivront), en passant par la nouvelle berline Flying Spur 2020. Et oui, le SUV Bentayga est désormais proposé en version hybride en Europe et devrait faire ses débuts aux États-Unis début 2020.

 

La berline Mulsanne poursuit son règne silencieux et demeure pratiquement inchangée, à l’exception de la version W.O Edition by Mulliner. Limité à 100 exemplaires, le modèle est un hommage à Walter Owen Bentley, fondateur de l’entreprise qui lui a donné son nom. Le vilebrequin utilisé dans la voiture W.O. Bentley, qui s’affiche dans une vitrine du bar à cocktails à arrière, constitue un lien tangible avec l’héritage de la marque. 

Si l’entreprise a passé une grande partie de ses 75 premières années d’existence embourbée dans l’incertitude, les 25 dernières années auront donné lieu à une évolution remarquable. Nous attendons avec impatience les nouveautés qui accompagneront le 125e anniversaire de Bentley.