Apple a été condamné lundi à une amende de 1,2 milliard de dollars par les autorités antitrust françaises, pour avoir prétendument abusé de son influence économique sur les revendeurs indépendants « Premium » d’iPhone, de MacBook et d’autres gadgets Apple.

 

  • Il a été constaté que la société avait effectivement empêché les revendeurs Premium de baisser leurs prix, les forçant à vendre des produits au même prix que les canaux de vente intégrés d’Apple.
  • Le géant de la technologie a également soumis ses revendeurs Premium à des « conditions commerciales injustes et défavorables » par rapport à ses vendeurs intégrés.
  • Deux grossistes de produits Apple, Tech Data et Ingram Micro, ont également été condamnés à une amende collective de 156 millions de dollars.

 

Commentaire important : « Apple et ses deux grossistes ont convenu de ne pas se faire concurrence et d’empêcher les distributeurs de se faire concurrence, stérilisant ainsi le marché de gros des produits Apple », a déclaré la Commission française de la concurrence dans un communiqué.

 

Contexte clé : L’amende de 1,2 milliard de dollars est un record pour l’autorité française de la concurrence, mais c’est la dernière salve en date dans la lutte de l’Europe contre les grandes entreprises technologiques. Google a été condamné à une amende de 166 millions de dollars à la fin de l’année dernière par l’autorité française de la concurrence pour avoir fait de la publicité peu claire autour de son produit Google Ads. La marque à  la pomme aurait fait l’objet d’une enquête en France depuis 2012, suite à l’effondrement du revendeur eBizcuss en 2011.

 

 

<<< À lire également : Apple Peut-Il S’Émanciper De La Chine ? >>>