Alibaba développe sa branche luxe et produits haut de gamme en rachetant Koala après un accord de 1,8 milliard de dollars passé avec NetEase.
Alors que Jack Ma annonce son plan de départ progressif de la direction d’Alibaba, les marchés sont confiants puisque restent aux manettes les proches de l’entrepreneur, Daniel Zhang et Joseph Tsai, cofondateur et vice-président exécutif du conseil d’administration.

Dans la vente en ligne, Alibaba détient, avec ses plates-formes Taobao et Tmall, environ 60 % du marché chinois du commerce de détail sur Internet. En mettant la main sur Koala, Alibaba vise non seulement une clientèle fortunée, mais cette acquisition lui permettra aussi de mieux concurrencer Pinduoduo.

Koala, créé en 2015, propose sur sa plate-forme en ligne des produits notamment de Gucci (groupe Kering), Shisheido et Burberry en provenance pour la plupart directement des fabricants.
NetEase avait en 2017 déployé un dispositif d’envergure en France : équipe dédiée et entrepôt proche de l’aéroport Charles de Gaulle. En effet, les échanges entre la Chine et La France, notamment dans le secteur du luxe, se portent bien.

La France incarne dans l’imaginaire collectif chinois le romantisme, le beau et la qualité de vie dont rêve une génération au pouvoir d’achat nouveau et qui tente de se définir. L’attractivité des produits haut de gamme véhicule l’esprit français qui comble auprès de la jeunesse chinoise une attirance pour le prestige auquel prétendent les héritiers de l’usine du monde. Aujourd’hui, le marché chinois se transforme pour devenir un vivier de consommateurs aux exigences propres.

« Les clients en premier, les salariés en deuxième, les actionnaires en troisième. » Jack Ma

Alibaba dispose de 750 millions d’utilisateurs actifs par mois et compte sur son avance technologique pour conserver sa place sur le marché chinois. L’entreprise entreprend une stratégie de diversification de ses services pour s’adapter aux nouveaux modes de consommation. À l’instar des géants américains, et notamment Amazon, Alibaba étend ses services au cloud, les divertissements et médias numériques, le paiement mobile et les services financiers pour entrer dans le quotidien d’une génération de consommateurs volages. Alibaba et la société de capital investissement Yunfeng, soutenue par Jack Ma, le fondateur du géant chinois de l’internet, va aussi investir 700 millions de dollars pour prendre une participation minoritaire dans le service de musique en streaming de NetEase.