La production de l’A380, le très gros porteur d’Airbus pouvant transporter 555 passagers, a été menacée par de nombreux facteurs, notamment son prix (445,6 millions de dollars, soit 361,6 millions d’euros), son coût d’exploitation, son importante consommation de carburant, sa taille, son poids et l’absence d’intérêt à son égard de la part des compagnies aériennes d’Amérique du Nord. Bien que cet avion bénéficie d’une bonne réputation auprès des passagers et des compagnies, il est délaissé au profit de gros porteurs moins énergivores, comme le Boeing 787 Dreamliner (qui connaît lui aussi quelques problèmes) ou l’A350. Bien que les dirigeants d’Airbus clament haut et fort que la production de l’A380 est « durable », ils font face à un gros point noir, le marché de l’occasion presque inexistant pour ce genre d’appareils. Mais cela serait sur le point de changer.

L’un des premiers A380 à être entré en service, un appareil aillant parcouru le monde entier arborant fièrement le logo bleu et orange de Singapore Airlines durant une décennie, attend patiemment son nouveau propriétaire près de Toulouse. L’opérateur Hi Fly, une compagnie de charters et de location portugaise, sera le quatrième Européen à faire voler l’A380, après British Airways, Lufthansa et Air France. Coïncidence ou non, ces trois derniers représentent les principaux pays membres du consortium Airbus.

Hi Fly est une compagnie qui est approuvée ou certifiée par la FAA (Federal Aviation Administration), l’EASA (European Aviation Safety Agency) et l’IOSA (IATA Operational Safety Audit), et qui utilise actuellement des A321, des A330 et des A340, pour les proposer à la location avec services. Il s’agit d’une solution clé en main, car Hi Fly fournit l’avion avec l’équipage, la maintenance et l’assurance.


Hi Fly explique que leur premier A380 rejoindra sa flotte dans le courant de l’année et qu’il sera alors opérationnel dans le monde entier (certaines sources affirment que Hi Fly est en fait en train d’acquérir deux A380). « Chez Hi Fly, nous sommes très fiers de ce moment », déclare le président de l’opérateur, Paulo Mirpuri. « L’A380 est l’appareil le plus gros et le plus sophistiqué actuellement en circulation. Il s’agit certainement de l’appareil de choix pour les voyageurs les plus connaisseurs et nous sommes très heureux d’accueillir cet A380 dans notre flotte ».

Hi Fly explique que leur A380 est doté de moteurs Rolls Royce Trent 900 (d’autres appareils de la gamme disposent de moteurs Engine Alliance GP7000, développés par GE et Pratt & Whitney). Curieusement, alors que la configuration de 555 places est assez commune (l’avion peut contenir jusqu’à 800 places de classe économique), Hi Fly précise que son A380 pourra accueillir 471 passagers, répartis sur trois classes, Business et première sur le pont supérieur, et la classe économique à l’étage inférieur.

L’opérateur ne précise cependant pas si le premier vol de son A380 se fera sous ses propres couleurs ou sous celles d’une autre compagnie. Par exemple, Hi Fly loue un A330 ou un A340 à un opérateur norvégien lorsque ses 787 dreamliners sont en maintenance ou en réparation. Le président d’Hi Fly, Paolo Mirpuri, a déclaré : « cette avion va remplacer des gros porteurs, surtout en Europe et aux États-Unis ».

Cette appareil nécessitera des pilotes formés, des formations pour les agents de maintenance, des pièces de rechange, et il permettra peut-être, qui sait, d’aider à générer de nouvelles commandes.