La Maison-Blanche demandera à tous ses employés de revenir au bureau en présentiel à partir de juillet, une mesure qui intervient alors que de nombreuses entreprises à travers les États-Unis évaluent quand et comment faire revenir leurs employés après plus d’un an de télétravail.

 

Les employés de la Maison-Blanche ont reçu un mémo du Bureau de la gestion et de l’administration leur demandant de « passer au travail à plein temps sur site pendant la période du 6 au 23 juillet », a rapporté Axios.
Les employés disposant de « circonstances atténuantes » peuvent demander à continuer de travailler chez eux.
Le mois dernier, après que les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC, Centers for Disease Control) ont assoupli les mesures concernant le port du masque, la Maison-Blanche a envoyé un avis aux employés indiquant qu’une politique de « télétravail maximum » restait en place.
La plupart des employés de la Maison-Blanche (entre 80 à 90 %) travaillent depuis leur domicile depuis que le président Joe Biden a pris ses fonctions en janvier dernier. Le 25 janvier, le Bureau de la gestion et du budget a exhorté les employés à s’efforcer de télétravailler et à limiter à 25 % le nombre de personnes autorisées dans les bâtiments fédéraux. Cette organisation a marqué une réelle rupture avec le gouvernement Trump, qui disposait de nombreux employés sur site. Environ 60 % de tous les employés fédéraux ont déclaré avoir travaillé à distance pendant le « pic de la pandémie » l’année dernière dans une enquête de 2020 recensant le point de vue des employés fédéraux. En avril 2020, Donald Trump appelait déjà les différentes agences gouvernementales à faire revenir les employés sur site.
Après la Maison-Blanche, comment les autres agences fédérales feront-elles revenir leurs employés ? Le gouvernement Biden a travaillé sur plusieurs plans visant à offrir des possibilités permanentes de télétravail aux employés fédéraux, a rapporté le Washington Post le mois dernier. Ce mois-ci, la Maison-Blanche publiera des directives sur la manière dont les agences peuvent faire revenir leurs employés sur site et continuer à offrir des options de travail hybride pour que les employés puissent à la fois travailler à distance et sur site. À l’automne dernier, plus de 24 personnes travaillant à la Maison-Blanche, dont l’ancien président et l’ancienne première dame, Melania Trump, ont contracté le covid-19.
« Le nombre de cas de covid-19 est en chute libre dans tout le pays et il est grand temps que les employés fédéraux retournent sur leur lieu de travail », a déclaré le mois dernier le représentant républicain de Géorgie, Jody Hice. Ce dernier est le républicain le plus haut placé au sein de la Commission de surveillance de réforme gouvernementale de la Chambre des représentants. « Le travail à distance prolongé nuit à l’accès des Américains aux agences fédérales et coûte cher aux contribuables. »
Aux États-Unis, 2,1 millions de personnes travaillent pour le gouvernement fédéral.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jack Brewster

 

<<< À lire également : Les États-Unis ne donnent pas suite à la proposition de Trump d’acheter le Groenland