Une étude Sodexo de 2016 démontre que 86 % des entreprises constatent des gains de productivité après la mise en place d’outils de qualité de vie au travail. Cette dimension est donc essentielle pour les entreprises et les organisations en termes de bien-être et d’implication des collaborateurs mais aussi de performance. La crise sanitaire de la Covid-19 et la montée en puissance du télétravail rebattent totalement les cartes. Éclairages avec Victor Custot, Antony May et Valentin Menard co-fondateurs et dirigeants de Teamii. 

 


La qualité de vie au travail est une thématique majeure dans le monde de l’entreprise et de l’administration. Quels en sont les grands enjeux à l’heure actuelle ?

La qualité de vie au travail (QVT) traite de la place de l’homme au sein des organisations. Il s’agit de mettre l’humain au cœur des activités et de la stratégie de l’entreprise pour contribuer à sa performance.

Teamii se positionne autour de trois enjeux majeurs actuels.

Tout d’abord, la Santé et le bien-être des collaborateurs. Cette dimension est d’autant plus présente depuis quelques années avec l’accroissement des burn-out et l’émergence, plus récente, de la COVID-19. Selon ADP – Automatic Data Processing, société spécialisée dans l’externalisation de la fonction RH, la France serait le 3e pays européen concerné par le stress professionnel.

Ensuite, la transformation digitale des méthodes et des organisations de travail. Comment anticiper et préparer les imprévus ? Comment maintenir la cohésion de groupe ? Selon une étude Gallup de 2017, seulement 6% des salariés français se disent engagés dans leur travail. Cette donnée confère encore plus d’importance à la transformation digitale avec la crise sanitaire du COVID-19 et le développement du télétravail. Maintenir l’engagement des collaborateurs à distance devient une préoccupation essentielle.

Enfin, la performance de l’entreprise. C’est un enjeu majeur de la qualité de vie au travail. Comment donner le meilleur cadre possible aux collaborateurs pour qu’ils soient le plus performants possible en ces temps de crise sanitaire et de réorganisation du travail ? Comment donner du sens et de l’intérêt à leurs missions ? C’est une question fondamentale depuis toujours, elle l’est encore plus à l’heure actuelle.

 

Où en est-on concrètement sur le terrain ?

Plusieurs étapes ont jalonné l’évolution de la qualité de vie au travail.

L’ANI (Accord National Interprofessionnel) de 2013 inscrit pleinement la qualité de vie au travail dans l’organisation des entreprises et dans les négociations. La QVT prend donc une place prépondérante. En 2015, la Loi Rebsamen précise que la qualité de vie au travail doit faire partie des négociations annuelles obligatoires au sein des entreprises.

Ces deux dates-clés en termes législatif ont obligé les entreprises à transformer leurs méthodes de travail et à mettre en œuvre la qualité de vie au travail. Ergonomie des postes de travail, aménagement des bureaux avec la montée en puissance des open spaces pour casser certaines barrières de hiérarchie, salles de repos, salles d’appels pour s’isoler… Les initiatives se sont multipliées sur le terrain.

La nécessité liée à la COVID-19 a permis d’expérimenter le télétravail à grande échelle. Les entreprises ont pu se rendre compte que c’est une méthode de travail à part entière. Il ne s’improvise pas ! La qualité de vie au travail est à nouveau un sujet central avec de nouvelles interrogations, de nouveaux besoins, de nouvelles demandes des organisations et de leurs collaborateurs.

 

Quels sont les contours de l’intervention de Teamii ? Quelles sont vos méthodes, vos approches ?

Nous nous positionnons comme “LE” nouveau partenaire qualité de vie au travail avec pour objectif d’accompagner et de faciliter la transformation des entreprises pour leur garantir un avenir durable et performant. Trois valeurs nous guident : l’universalité, l’agilité, et la convivialité. Je souhaite insister sur l’universalité. Nous nous adressons à tous les types d’entreprises, toutes tailles et tous modes d’organisation confondus : télétravail, présentiel, mix des deux. Nous intervenons auprès de tous les collaborateurs d’une entreprise : dirigeants, managers, employés, départements RH. Nous sommes en mesure de fournir des éléments à chacun pour améliorer leur qualité de vie au travail.

Teamii propose une double approche qualitative et quantitative. Cette complémentarité dans notre approche nous différencie. D’un point de vue qualitatif, nous mesurons le ressenti de tous les collaborateurs via des questionnaires spécifiques. Nous effectuons donc un audit sur la qualité de vie au travail pour dresser un état des lieux. D’un point de vue quantitatif, nous mesurons toutes les données intrinsèques à l’entreprise : l’égalité femme-homme, la pyramide des âges, le nombre de femmes managers, les actions mises en œuvre en matière de handicap, les actions RSE… C’est en croisant ces données que nous élaborons et présentons un rapport de conseil à l’entreprise avec des recommandations personnalisées.

Nous nous basons sur de nombreuses recherches scientifiques. Notamment les travaux de Walton, professeur à Harvard qui, dans les années 70, Walton (1973) a été le premier à définir le concept de qualité de vie au travail et à le mesurer. Nous nous appuyons également sur les travaux de l’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail).  Ces sources d’inspiration ne sont bien entendues pas exhaustives. A partir de tous ces enseignements, nous avons affiné nos sept dimensions en matière de qualité de vie au travail : l’ADN de l’entreprise, l’environnement et les conditions de travail, l’organisation et le contenu du travail, la santé et l’absentéisme (risques psycho-sociaux dont le burn-out), les relations au travail, le management, l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle.

 

Quelles solutions et offres proposez-vous ? Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

Teamii est aujourd’hui le seul acteur à proposer une double casquette en se positionnant à la fois en conseil avec notre Audit mais aussi comme une solution de pilotage avec notre plateforme.

La plateforme Teamii a été développée pour évaluer le ressenti des collaborateurs en temps réel. Nous avons décidé de proposer non seulement un outil de suivi, qui permet de répondre immédiatement aux problématiques identifiées, mais aussi une solution complète et pérenne sur la QVT. En effet, notre plateforme dispose de différents outils comme l’espace de hobbies pour découvrir et partager des passions communes entre collaborateurs ; la boîte à idées et à projets, les collaborateurs proposent des idées pour améliorer leur quotidien et votent par eux même, ce qui permet une meilleure adhésion des collaborateurs ; l’agenda ; la ligne éthique (ligne d’urgence permettant de signaler un acte contraire à l’éthique à des degrés différents). Cette ligne éthique est obligatoire pour les entreprises de plus de cinquante salariés depuis la loi Sapin II de 2016.

En conclusion, Teamii vous offre une approche complète qui agit à tous les niveaux de l’entreprise (RH, Manager, Collaborateurs). Nous vous accompagnons pour analyser, recommander et améliorer la qualité de vie au travail et agir directement sur les performances de votre entreprise.

 

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a donné lieu à des évolutions dans l’organisation du travail, avec la montée en puissance du télétravail notamment. De nouvelles demandes et de nouveaux besoins ont-ils émergé ? Quelles sont vos réponses ?

La première demande concerne la flexibilité car le télétravail l’impose. Il ne s’improvise pas. Il y a une différence entre le télétravail lié à la COVID, mis en place dans l’urgence et une démarche de télétravail organisée dans une période plus « courante ». La demande actuelle de flexibilité nécessite un suivi de la qualité de vie au travail afin de gérer d’éventuels problèmes tant au niveau de l’entreprise que des collaborateurs et permettre une réponse immédiate et adaptée.

La deuxième demande concerne le besoin de voir émerger un nouveau type de management. Beaucoup de managers ont dû faire face à des collaborateurs qui ont réagi différemment lors du confinement et de la phase de télétravail imposée. Ils ont dû s’adapter et devenir davantage des coachs. Le management par objectifs a été fortement mis en œuvre pendant cette période.

La troisième demande touche la cohésion. Teamii accompagne les DRH et managers dans la mise en place du management à distance.  L’analyse en temps réel, le ressenti des collaborateurs et les outils permettent d’améliorer la cohésion sociale des équipes, même à distance.

Dans un monde du travail en pleine mutation, quelles sont les perspectives en matière de qualité de vie au travail pour les prochaines années et décennies ? 

La qualité de vie au travail doit être complètement intégrée dans l’organisation des entreprises. Elle est vouée à occuper une place de plus en plus importante. Selon la dernière étude du cabinet Mozart Consulting/APICIL (2019), le coût annuel du mal-être des salariés s’élève à 14580 euros. Cela montre l’étendue du chemin à parcourir…

Un nouveau besoin de « flexi-agilité » est en train d’émerger. Les entreprises devront s’adapter aux évolutions technologiques et aux nouveaux modes de vie des salariés. On peut imaginer que les évolutions récentes comme la “découverte” du télétravail favoriseront l’émergence de nouveaux horizons permettant aux collaborateurs d’être plus épanouis et plus productifs sur le long terme. 

La digitalisation du travail transforme les entreprises et le rôle des managers. Ce n’est pas parce que les salariés travaillent à distance qu’ils ne doivent pas avoir de repères. Structurer l’organisation du travail, assurer la cohésion des équipes et améliorer la productivité de chacun nécessite des outils spécifiques et innovants.

Les entreprises devront également utiliser la technologie au service de l’individu. Les solutions QVT, telles que la plateforme Teamii en sont une parfaite illustration. La technologie permet d’améliorer l’engagement et la satisfaction des collaborateurs au quotidien, et par voie de conséquence leurs performances.

Propos recueillis par Laurent Jacotey