Rencontre avec Sylvie Rouault, fondatrice du cabinet de conseil en optimisation des coûts. 

 


Comment votre activité est-elle impactée par la crise du Covid-19 ?

En raison de la crise sanitaire, toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité, sont en recherche de trésorerie. Durant le confinement, d’ailleurs, de nombreux clients nous ont appelés en ce sens. SRJ Business a su s’adapter à la demande en proposant des audits courts, effectués par mail ; audits qui peuvent générer de la trésorerie sous trois mois et que nous allons pérenniser. Précisons que nous ne prenons aucune avance d’honoraires lors de la réalisation d’une mission. SRJ Business se rémunère, au pourcentage, au moment où les économies ont été effectivement réalisées par nos entreprises clientes. Nous proposons, actuellement, 43 missions qui recouvrent l’ensemble des domaines de l’entreprise : fiscalité, social, financier, international, etc. Cela reflète l’ensemble de ma carrière en matière d’optimisation des coûts puisque je possède plus de trente ans de pratique dans ce domaine. 70 % de nos  clients font plus d’un milliard de chiffre d’affaires, mais nous réalisons en ce moment plusieurs  missions dans les ETI et les PME.

 

Faut-il forcément être un « cost killer » pour dégager des économies ?

Pas du tout. Nos méthodes sont radicalement opposées à celles d’un « cost killer » puisque nous visons le long terme avec nos clients. J’ai fondé SRJ Business en opposition justement à ce que j’avais pu connaître pendant 20 ans dans un grand cabinet. Nous développons une approche fondée sur la proximité qui se traduit par la création d’un véritable partenariat. Nous sommes entièrement à leur écoute. Nous développons souvent de nouvelles pistes d’économies suite à leur demande et à notre veille réglementaire. D’autre part, nos experts font partie des meilleurs de France. Il est très important de le souligner. Cet ensemble fait que nous avons un taux de fidélisation très important. Cette stratégie de proximité, qui repose notamment sur une réelle démarche RSE est formalisée depuis 2014 via le label Lucie que nous détenons, seule norme internationale définissant les lignes directrices de la responsabilité sociétale des entreprises.

C’est-à-dire ?

Tous les 18 mois, des experts viennent auditer SRJ Business sur les sept sujets centraux de cette norme : gouvernance de l’organisation, droits de l’homme, relations et conditions de travail, environnement, loyauté des pratiques, questions relatives aux consommateurs, communautés et développement local. Détenir ce label est, pour SRJ Business, la source d’une grande fierté. Le RSE est l’avenir des entreprises. L’humain reste le critère fondamental. Cela se traduit par la politique de partage (du pouvoir, de la valeur, et de la satisfaction) que nous avons mis en place tant envers nos clients, qu’envers nos fournisseurs et nos experts. Ce sont les hommes qui font l’entreprise. Il faut savoir donner de l’importance à tous et du respect à chacun.