Wittym, expert en solution BIM, vous accompagne dans votre projet de construction Smart Building de A à Z, pour simplifier l’exploitation de vos données, coordonner les opérations entre les métiers et augmenter les performances de chaque métier ; et ce, depuis la conception du bâtiment, en passant par sa réalisation, puis par son exploitation. James Grivet, Président & Fondateur de Wittym, lève le voile sur cette innovation technologique du Smart Building qui révolutionne le domaine du bâtiment.

 


Qu’est-ce que le BIM ?

C’est, dans le secteur du bâtiment, l’ensemble des processus de digitalisation des données et processus métiers qui interviennent tout au long du cycle de vie des bâtiments (de sa conception à son démantèlement).

Au cœur de cette digitalisation, la maquette numérique du bâtiment occupe une place majeure, car elle est le point de convergence de tous les corps de métiers.

Ces données numérisées (géométriques, descriptives) sont conservées dans un fichier au format d’échange standardisé IFC.

Le marché se scinde alors en deux mondes :

  • Celui des nouveaux bâtiments digitalisés sur l’ensemble des corps de métier.
  • Et les anciens bâtiments faisant l’objet de numérisations parcellaires.

 

 

Quelle est votre vision du marché du BIM, et du Smart Building plus largement ?

Le secteur du bâtiment suit les évolutions des secteurs de l’aéronautique et de l’automobile fortement digitalisés dès la conception des équipements.

Des grands acteurs dominent le marché des logiciels de conception assistée par ordinateur du secteur du bâtiment et assoient leur puissance en développement des écosystèmes de solutions logicielles dans des formats propriétaires. De plus, des petits acteurs spécialisés sur des corps de métier essayent de proposer des solutions complémentaires en conception. Ces approches restent malgré tout en silo avec des solutions métiers expertes.

La collaboration entre les acteurs du bâtiment est un point central du BIM : de nombreuses plateformes BIM sont apparues depuis quelques années pour proposer des solutions de gestion de projets autour des maquettes numériques en s’appuyant sur le format IFC. Certaines plateformes proposent quelques services de qualification des fichiers IFC.

Cependant, l’aspect collaboratif n’est pas suffisant pour appréhender la complexité dans la gestion des données du bâtiment. Beaucoup d’acteurs restent cantonner à quelques services de niches alors que l’objectif reste d’appréhender l’écosystème de tous les corps de métier y compris leur interdépendance.

D’autres acteurs clament une position sur le Building operating system (Système d’exploitation des données du bâtiment pour alimenter les services tiers – maintenance, facility management) et tente de replacer les données BIM au centre du bâtiment face à des acteurs puissants et dominants de la gestion technique. Les uns pensent connaître parfaitement le bâtiment via la maintenance de ses équipements, les autres, positionnés sur le BOS, n’appréhendent que des données partielles du bâtiment (seulement les corps de métier visibles et sans inclure les interdépendances métiers) faute d’avoir pris le temps de la réflexion pour envisager le bâtiment comme un tout.

Le Smart Building n’est au final qu’une mise en tension des données de conception du bâtiment en y intégrant le temps réel de son activité, matérialisée par les capteurs et l’ensemble des objets connectés. Le Smart Building a pour vocation de développer un lieu de services au sein du bâtiment entre usagers, exploitants et prestataires.

La connaissance du bâtiment (données structurelles, interconnections, remontées de capteurs et services) devient un actif clé, son analyse nécessite de coupler une compréhension de l’intelligence initiale (livrée à la fin du chantier) du bâtiment, ses évolutions et les remontées des usages des bâtiments matérialisés par les objets connectés.

 

 

Quelles sont les valeurs de Wittym ? Quelle est sa mission ?

Les valeurs de Wittym sont centrées sur les bénéfices, utilisateurs, en particulier sur la démocratisation de l’exploitation des données du bâtiment à grande échelle.

Notre mission principale est de proposer, à un coût proche d’un abonnement mobile, aux utilisateurs des services à forte valeur ajoutée, leur permettant de réduire les erreurs et de gagner du temps (dans une approche Lean), deux facteurs clés pour optimiser les coûts des bâtiments, tant en conception, en réalisation qu’en exploitation.

 

Quel avenir prévoyez-vous pour Wittym ?

Wittym lancera cet été une plateforme Web(FR/EN) permettant à tout utilisateur disposant d’une maquette numérique d’accéder à des services de manipulation de données dans un environnement collaboratif multi-utilisateur.

Nous souhaitons adresser dans un premier temps tous les acteurs de la conception d’un bâtiment.

Nos briques technologiques combinées avec des algorithmes d’intelligence artificielle nous permettront prochainement de proposer une offre pour le smart building.

Notre ambition est de devenir un leader international dans la manipulation des données du bâtiment.