Dans un contexte mondial de crise majeure du Covid-19, le regard de l’expert en placement financier et patrimonial est d’autant plus nécessaire à ceux qui souhaitent faire de bons choix. Le Président de Groupe Quinze, Christophe Brochard, spécialiste en stratégie d’investissement sur les marchés financiers mondiaux, en gestion de fortune et en administration indépendante d’entreprise, nous dévoile les défis financiers à relever comme le gonflement de bulles, et décrypte la situation actuelle.

 


Comment et quand est né GROUPE QUINZE – GESTION PRIVEE ?

 

J’ai fondé le Groupe Quinze en novembre 2007, après avoir quitté mes fonctions de banquier privé dans une grande banque privée française. C’était juste avant la grande crise de 2008. Ma conviction était que les soixante années de hausse presque ininterrompue des actifs patrimoniaux était terminée, qu’il fallait réapprendre à investir, à choisir ses risques, à suivre de façon active son portefeuille d’investissements. Notre slogan à l’époque était d’ailleurs : “L’Art d’investir”. Il demeure actuel ! Les taux d’intérêts négatifs que nous avons en zone euro depuis 2015, comme les milliers de milliards d’euros d’injections monétaires de la BCE, n’ont pas réussi à relancer notre croissance, mais ils ont contribué à créer des bulles sur toutes les classes d’actifs : obligations, immobiliers… Groupe Quinze est convaincu que le très grand défi de la gestion de patrimoine de la décennie à venir sera de piloter son patrimoine au travers du dégonflement de ces bulles.

 

Quelle est votre philosophie d’investissement & de gestion qui fait de GROUPE QUINZE l’une des meilleures sociétés en gestion privée de fortune et patrimoine ?

 

Garder les yeux ouverts sur les évolutions de plus en plus rapides du monde, identifier les risques réels (et non supposés), et choisir, en fonction de nos convictions, les meilleures solutions patrimoniales : tel est notre travail permanent. Dans la situation de bulle généralisée suite à la faiblesse durable des taux d’intérêts, nous pensons qu’il est également important de pouvoir céder ou réorienter la majorité de son patrimoine le plus rapidement possible, en cas de survenance d’un événement. Ainsi, nous privilégions le patrimoine financier, qui presque seul permet cette réactivité. Convictions, recherche de l’excellence, réactivité – voici ce qui nous caractérisent. Si certains épargnants craignent que leurs banques puissent faire faillite, Groupe Quinze s’engage à choisir au mieux la banque ou l’assurance qui protègera au mieux l’épargne de ses clients.

 

Credit photo Wouter van der Veen

 

Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste la gestion déléguée que vous proposez ?

 

L’autre enjeux des taux d’intérêts très bas est le faible rendement du patrimoine. Pour la première fois, nous avons durablement des taux de rendements inférieurs à l’inflation… Ainsi, nous proposons à nos clients nos services pour gérer, grâce à nos outils propriétaires, leur contrat d’assurance vie ou compte titre bancaire. Notre méthode est singulière, et universelle. Nos clients nous confient un mandat, et choisissent leur profil de risque. Ensuite, nous construisons en permanence un portefeuille stratégique, en investissant dans le monde entier, dans toutes les classes d’actifs (devises, obligations, actions, taux, matières premières…). Pour préserver les fonds de nos clients en cas de crise, notre exposition au risque peut varier de 0 à 100%, selon le contexte de marché. Nos clients bénéficient ainsi d’une gestion stratégique, capable de s’exposer aux marchés ou de se sécuriser très rapidement, avec la sélection indépendante des meilleurs gérants de portefeuilles mondiaux.

 

Quelle est votre vision de l’évolution des marchés avec la crise du Covid-19 ?

 

Nous assistons à un sell-off généralisé de très grande ampleur, face à la peur des effets économiques des mesures de confinement décidée par de nombreux États. Ces mesures constituent un choc extrêmement violent pour les économies : des pays entiers sont mis à l’arrêt du jour au lendemain. Mais aussi un choc très temporaire ; et cela, le marché ne l’appréhende pas. Par ailleurs, des mesures très importantes ont été prises pour soutenir la reprise de la croissance : baisses de taux partout dans le monde, injection de milliers de milliards de dollars par les banques centrales, politiques massives de relances budgétaires… Ainsi, si l’on considère non seulement la violence, mais aussi la brièveté de ce choc, et les mesures de relances budgétaires et monétaires mises en œuvre partout dans le monde, les valorisations des entreprises sont aujourd’hui une opportunité exceptionnelle.

 

Tout savoir sur la méthode de gestion de Groupe Quinze

 

Revue de presse Groupe Quinze