Quand deux experts conseils pour dirigeants découvrent leur complémentarité, cela peut générer de belles synergies. Stéphane Alaux, fondateur (Net Wash, VIP Only), et Philippe Coquereau (Poïmandres) résument ici les valeurs et la saveur d’une association fructueuse.

 

En 1999, Stéphane Alaux avait crée ’E-Vi- sibilite.com’, une start-up pionnière en matière de SEO (Search engine optimization, ou référencement naturel sur Google). Il l’a vendue en 2017, cinq ans après avoir lancé Net Wash, l’agence experte en E-réputation, aujourd’hui bien connue en France pour être le « digital bodyguard » des VIP.

De son côté, Philippe Coquereau, expert-comptable et commissaire aux comptes, a développé une activité de conseil de dirigeants – capitaines d’industrie, top-managers ou personnalités politiques. Depuis 20 ans, il s’y consacre entièrement au sein de sa propre structure – Poïmandres – et comme « senior advisor » du cabinet d’audit RSM France. Au hasard d’une rencontre, ces deux entrepreneurs aguerris ont découvert qu’ils côtoyaient les mêmes clients ou, du moins, les mêmes profils de clientèle. Tous les deux – chacun à sa manière – coachent des personnalités pour leur permettre de mieux protéger leurs acquis, leur image de marque, leur entourage.

« Dans mon cœur de métier, explique Philippe Coquereau, j’interviens essentiellement sur deux registres : l’anticipation et la prévention des difficultés, pour éviter qu’elles surviennent, et le conseil de direction stratégique. Je coopère avec des fiscalistes, des notaires, des avocats, etc. Le succès des missions s’explique d’abord par la qualité de ces experts qui fonctionnent efficacement en réseau, parce qu’ils se connaissent bien et travaillent en confiance ».

 

Dangereux étalage sur la place publique

Que faire lorsque certaines affaires sont étalées sur la place publique ? « Il peut s’agir d’une procédure judiciaire, d’un jugement au pénal ou au tribunal de commerce, etc. », observe Philippe Coquereau. « Or, certaines affaires, alors qu’elles ont été jugées et classées, peuvent laisser des traces numériques très préjudiciables, parce que, souvent, elles ont été fortement « googlelisées ». Dans ce cas, il semble logique d’invoquer juridiquement le droit à l’oubli. « Certes, mais ce n’est pas facile à obtenir. Dans mon partenariat avec les équipes de Stéphane Alaux (Net Wash, VIP Olny), j’ai découvert qu’il est beaucoup plus efficace de répondre aux ragots ou aux attaques diffamatoires en réparant : c’est à dire en effaçant ou en rendant très peu visibles une grande partie d’informations anciennes, obsolètes ou déformées pouvant être très dommageables. C’est rassurant de savoir qu’il est légitimement et techniquement possible de reléguer aux oubliettes des dossiers classés, grâce aux techniques d’ « enfouissement » employées par Net Wash. La plupart des dirigeants ne pensent pas à cette phase d’épuration alors qu’elle est pourtant indispensable. Moi-même, je l’omettais », admet Philippe Coquereau.

VIP
Stéphane-Alaux, fondateur de Net Wash, VIP-Only

Ne pas laisser filer les “Bad Buzz”

Pour Stéphane Alaux, devenu champion de l’image digitale des VIP, c’est une évidence : il ne faut pas laisser filer les ‘bad buzz’ sur la Toile. Ils peuvent rapidement nuire à l’image du dirigeant, à sa marque, à ses proches : « La dégradation de l’E- réputation d’un dirigeant peut engendrer des effets dévastateurs irrémédiables. Certains patrons ou personnalités publiques pensent d’abord à riposter en jouant les ‘snipers’ avec l’aide d’avocats. Ces derniers peuvent intervenir et nous les sollicitons dans des cas évidents d’outrage ou de diffamation. Mais réciproquement, beaucoup d’avocats se tournent vers nous, Net Wash, car ils savent que les procédures judiciaires vont durer deux ou trois ans – surtout s’il y a mise en examen », constate Stéphane Alaux.
« L’expérience montre qu’en cas d’attaques via la presse, par exemple, on ne peut pas « sniper ». Il est plus efficace d’occulter les mauvais articles ou les ‘posts’ toxiques sur la Toile par des techniques éprouvées créant une bulle d’opacité sur Internet ; nous utilisons, entre autres, notre solution Kathartik, qui repose sur des algorithmes d’IA [intelligence artificielle] », précise le fondateur de NetWash.

 

Photographe, commissaire aux comptes puis conseil

Pour le moins inédit, l’itinéraire de Philippe Coquereau : après une formation commerciale (Audencia, à Nantes), il fait son tour du monde – puis se lance dans la photographie événementielle, avant de débuter comme conseil juridique puis expert-comptable et commissaire aux comptes. Il dirige durant 25 ans le cabinet FIDUS qu’il cède à RSM en 2017. Il choisit alors de créer sa propre structure, Poïmandres, afin de se consacrer à l’activité de conseiller des dirigeants et VIP.
Son réseau de contacts l’a conduit à soutenir plusieurs associations – dont Handivoile. Créée en 2002 avec la contribution de plusieurs Rotary Clubs, elle vise à faire découvrir les plaisirs de la voile ou du canoë-kayak à des personnes trop souvent marginalisées. Philippe Coquereau contribue également à l’association Les Invisibles initiée par Eric Jean, opticien-designer de grandes marques de l’optique. Cette association, vouée à devenir nationale, permet d’équiper gratuitement en lunettes de vue des SDF grâce à des partenaires (Lunetiers du Jura, Zeiss, SAMU social, Restos du cœur, etc.). Il préside également la Fondation RSM dont l’objectif est de changer les regards sur la différence (handicap, insertion). Autre engagement : le projet « Start US Up », qui conjugue entrepreneuriat et sport. Financé par l’ambassade des Etats-Unis à Paris, ce programme d’inclusion est partenaire de Boxer Inside, association fondée par Sarah Ourahmoune, médaillée olympique de boxe. Elle-même est issue de Time2Start, association inclusive.

VIP

Une proposition conjointe

Alors, quelle est la bonne pratique ? « Elle consiste à « bunkeriser » préventivement les premières pages de recherche sur Google. Comment ? En apportant de nouvelles surfaces, de nouveaux contenus qui fassent objectivement autorité dans le référencement ». « Le plus puissant des dirigeants, le plus riche des milliardaires est vulnérable : il subira un jour ou l’autre les vicissitudes de Google. Nous proposons des actions préventives, capables de parer toutes attaques pouvant venir des réseaux sociaux ou du Web en général », ajoute Stéphane Alaux. « Avec Philippe Coquereau (Poïmandres), notre proposition conjointe se résume ainsi : construisons préventivement votre E-réputation en sorte qu’elle fasse autorité et empêche ou atténue de futures attaques digitales. Gardez le contrôle et mettons en avant des informations justes, qui fassent autorité par leur source. Il faut construire un référencement bienveillant, permettant de conforter la notoriété », conclut Stéphane Alaux.

 

Nouveau : Une cellule de gestion de crise

NetWash / VIP Only met en place une cellule d’experts afin de répondre à des demandes de gestion de crise et communication de crise. Cette “task force” repose sur la contribution de Me Virginie Bensoussan-Brulé, avocate, d’Emmanuelle Hervé, consultante experte du domaine (EH&A), et Stéphane Alaux, CEO, fondateur de NetWash / VIP Only.

 

Contact : www.vip-only.agency