Ne Jetez Pas Votre Fitbit !

Ne jetez pas encore votre Fitbit, assurez-vous simplement que votre programme d’exercice ne repose pas que sur lui.

 

Les technologies portables ont pris un coup dur au cours de la semaine dernière.

Saluées comme la dernière tendance de fitness pour 2017, leur titre a été écorné par de nouvelles analyses indiquant que certaines applis de santé peuvent, en fait, établir des objectifs dangereux et n’ont pas plus de succès dans la perte de poids que les solutions traditionnelles.


Cependant, les consommatrices qui ont investi dans des fitness trackers n’ont pas à s’inquiéter : leur argent n’est pas perdu. En effet, dans le cadre d’un programme d’exercice plus complet, les technologies portables constituent un excellent outil pour améliorer une routine et exploiter au mieux votre temps d’entraînement.

Mais le fait de posséder une Apple Watch (comme moi, je l’avoue) ne va pas remplacer vos séances d’exercices.

Les technologies portables sont véritablement une tendance majeure. Elles peuvent aider à mesurer l’efficacité de vos entraînements et mieux vous équiper pour comprendre votre santé. Mais elles ne peuvent pas remplacer la sueur et la détermination, et elles ne vous maintiendront probablement pas motivée.

 

En tant que fondateur et PDG de TruBe, une appli qui relie les entraîneurs personnels et les clients sur Londres, je sais qu’il n’existe qu’un seul ingrédient magique pour atteindre ses objectifs de santé. C’est la motivation ! Et toute méthode qui manque de cet élément fondamental est vouée à l’échec.

Les fitness trackers sont parfaits pour les personnes qui font déjà de l’exercice, et il ne fait aucun doute qu’elles nous rendent plus conscients et plus responsables, mais les utilisateurs de ces technologies sont habitués à ignorer les mises à jour générées par ordinateur (imaginez la différence entre activer le rappel sur votre réveil et être réveillé par quelqu’un), ce qui implique que nous devons d’abord nous motiver à répondre aux technologies portables plutôt que de croire qu’elle nous forcera à agir.

Il existe aussi un risque potentiel que les fitness trackers encouragent la complaisance chez leurs utilisateurs. En signalant toute activité physique, y compris la marche du métro au bureau, ou la promenade avec le chien dans le parc, elle peut donner l’impression qu’un niveau d’activité normal ou faible est exceptionnel.

Le côté positif de tout cela est bien sûr que nous sommes témoins du développement d’une culture saine poussé par la technologie. Même si les gens ne font pas suffisamment d’exercice, l’intérêt des clientes anglaises pour le fitness tracking nous montre qu’elles sont de plus en plus concernées par leur santé et désireuses d’être actives.

 

Les technologies de fitness sont devenues incroyablement populaires ces dernières années auprès des consommatrices anglaises, qui ont acheté près de trois millions de bracelets fitness en 2015. C’est plus du double de l’année précédente. Le suivi des déplacements, du nombre de pas et du rythme cardiaque font tous partie du mouvement autonome quantifié qui gagne rapidement en popularité.

Mais compte tenu des limitations technologiques actuelles, comment les personnes qui ont investi dans une appli de santé peuvent-elles vraiment faire valoir leur investissement ? Et quand leur plus grande difficulté est de se lancer, où peuvent-elles trouver la motivation dont elles ont besoin ?

Je sélectionne soigneusement tous mes entraîneurs personnels sur TruBe, et l’un des critères les plus importants pour moi est leur efficacité à soutenir nos clientes. Même si nous livrons nos services à travers une technologie innovante, la composante humaine est irremplaçable pour permettre aux gens d’atteindre leurs objectifs.

 

Les recherches suggèrent que 50 % des personnes commençant à faire de l’exercice abandonnent au cours des six premiers mois. Ce qui les motive à commencer un programme de fitness et à continuer se résume à un certain nombre de facteurs biologiques, cognitifs et émotionnels, mais les personnes qui pensent qu’elles peuvent réussir à faire de l’exercice sont plus susceptibles de continuer le programme. Celles qui ont des attentes excessives par rapport à l’exercice ont plus de chances d’abandonner. L’influence d’un entraîneur personnel aide à définir des objectifs réalistes en termes de perte de poids et de fitness, en leur donnant un calendrier adapté, et permet aux gens de croire en leur succès.

Les programmes de santé uniformes proposés par certaines technologies portables ne sont pas nouveaux, mais la prolifération des solutions technologiques pour tous les problèmes modernes a parfois pour effet de cacher la meilleure solution.

Au début, il y avait le programme 5-a-day. Puis est venue l’idée de faire 30 minutes d’exercice par jour. Puis les solutions high-tech sont arrivées et les clients ont cru y trouver la clé pour avoir la forme.

Le choix de standards de santé arbitraires et rigides n’est probablement pas très utile compte tenu des mécanismes complexes liés à la forme. Nous vivons à l’âge du Human Genome Project qui séquence les nucléotides pour nous aider à comprendre les maladies spécifiques à notre ADN afin de personnaliser un traitement.

 

L’avenir du fitness doit être personnalisé et aura vraisemblablement plus de succès si les gens associent différentes stratégies, y compris les technologies portables, à leurs programmes d’entraînement. Alors, ne jetez pas votre Fitbit, mais n’abandonnez pas non plus les séances de gym.

 

Par Daria Kantor

 

Daria Kantor est la fondatrice de TruBe, une appli d’entraînement personnel permettant aux utilisateurs de solliciter des entraîneurs venant directement chez eux, au bureau ou dans leur parc local. Visitez TruBe : trubeapp.com