Trump Contre Yellen, Le Combat De L’Année 2017 !
Janet Yellen, Présidente de la FED- Washington, DC | Crédit Photo : Matt McClain/ The Washington Post / Getty Images

La patronne de la Réserve Fédérale Américaine (FED), Janet Yellen, contre le Président des Etats-Unis, qui prendra ses fonctions fin janvier 2017, Donald Trump…le combat s’annonce spectaculaire et devrait avoir d’importantes conséquences sur les marchés.

Pendant la campagne électorale, Donald Trump avait vivement critiqué la politique monétaire menée par J.Yellen, à tel point que cette dernière a récemment laissé entendre que son mandat ne serait probablement pas renouvelé en 2018. Mais, comme elle l’a aussi souligné mercredi lors de la dernière réunion de la FED, d’ici là, elle sera la garante de l’indépendance de la Réserve Fédérale !

Il apparaît clairement depuis l’élection de Donald Trump début novembre que les promesses de campagne et les attentes qu’elles ont suscitées sur les marchés, pourraient poser rapidement des problèmes à la Banque Centrale. A contrario, si Janet Yellen normalisait trop rapidement la politique monétaire américaine, et que les taux longs montaient trop fort, la croissance pourrait être freinée ce qui remettrait en cause les efforts de Donald Trump pour stimuler l’économie.

Tout sera donc question de dosage et d’équilibre. Connaissant le caractère de Donald Trump, il est donc envisageable d’imaginer des scénarios perturbant pour les marchés.


Pour le moment, les choses se passent plutôt bien : Les marchés anticipent une politique budgétaire et fiscale très pro-business et les taux longs se tendent un peu, mais restent assez bas. Les banques qui étaient très fragilisées par les rendements trop bas profitent de la repentification de la courbe des taux. Le Dollar a certes monté un peu, mais finalement avec des conséquences plutôt favorables en Europe et au Japon. Même le pétrole a retrouvé des couleurs ce qui a permis une reprise des valeurs liées à l’or noir. Tout est donc en place pour le classique « rallye » de fin d’année et une hausse poussant le Dow Jones à 20000, le « 20K » historique comme le dise les américains. Le CAC pourrait en profiter pour flirter avec 5000 fin décembre ou en janvier.

La suite pourrait être un peu différente. Premier acte mercredi soir dernier : Janet Yellen a relevé de 0,25% les taux courts américains. Ce tout petit pas en direction d’une politique monétaire « normalisée » après des années de politique très accommodante était très largement anticipé…ce qui l’était moins était l’annonce « programmée » de 3 hausses supplémentaires en 2017. En effet, la FED a affichée une confiance assez surprenante dans l’économie américaine et dans les perspectives d’inflation…et ce, sans prise en compte des mesures de D.Trump !
Les marchés ont immédiatement réagi : hausse des marchés actions (croissance attendue) ; hausse des taux longs (hausse de l’inflation attendue) ; hausse du dollar (croissance et hausse des taux) !

Pendant le premier semestre 2017, si les choses ne bougent pas trop et que la croissance accélère un peu, l’environnement pourrait être favorable aux actions américaines et, grâce à un effet change positif, favorable aussi aux actions européennes et japonaises. Mais si Donald Trump va trop vite dans la mise en œuvre de son stimulus économique, il est hautement probable que Janet Yellen amplifiera sa politique restrictive, ce qui amplifiera les effets marchés décrits plus haut. Imaginons une forte hausse des taux longs et une forte hausse du Dollar, la conséquence serait immédiate : ralentissement de la croissance américaine, baisse des matières premières, perturbation de la croissance dans les pays émergents et baisse du commerce mondial…et donc baisse de la croissance mondiale. Il est difficile d’imaginer une poursuite de la hausse des marchés actions dans ce contexte.

En 2017, D.Trump voudra accélérer le tempo et mettre, au moins en partie, son programme de relance…mais il trouvera sur son chemin Janet Yellen qui voudra démontrer l’indépendance de la FED. De ce bras de fer dépendra largement la tenue des marchés américains et mondiaux en 2017. En 2018, D.Trump pourra remplacer Janet Yellen, d’ici là la cohabitation entre ces 2 éminents personnages sera à suivre avec attention !